Vers un cadre de concertation du CNP avec des associations de consommateurs
APS
SENEGAL-ECONOMIE-CONSOMMATION

Vers un cadre de concertation du CNP avec des associations de consommateurs

Dakar, le 16 Sept (APS) - Le Conseil national du patronat du Sénégal (CNP) et une délégation restreinte d’associations de consommateurs ont annoncé mercredi soir, leur commune volonté de mettre sur pied un cadre de concertation dans le but de partager les préoccupations des consommateurs et des industriels sénégalais.
 
"On s’est dit que nous pouvons coopérer et collaborer de façon fructueuse. Nous devons effectivement voir comment nous pouvons ensemble avoir plus de solidarité en créant plus de travail et en donnant plus de pouvoir d’achat aux consommateurs", a dit le président du CNP, Baïdy Agne.
 
Le président du CNP intervenait en marge de la réunion d’échanges entre une délégation restreinte des associations de consommateurs du Sénégal dirigée par maître Massokhna Kane.
 
Le président de l’union des prestataires des industriels et des commerçants du Sénégal (UPIC), Amadou Seck et le vice-président du syndicat professionnel des industries du Sénégal (SPIS), Alexandre Alcantar, ont également pris part à la rencontre.
 
Cette réunion avait également pour but d’examiner les solutions idoines pour atténuer les impacts découlant de la conjoncture économique actuelle marquée par la hausse des prix des denrées de première nécessité et des produits sensibles.
 
Selon le président du CNP, ils ont engagé des questions sur lesquelles, ils vont avancer tout en définissant le cadre et poursuivre les discussions déjà entamées.
 
"Cette première rencontre nous permet de jeter les bases d’une coopération qui va permettre de nous concerter sur tous les problèmes du secteur aussi bien industriel que celui du service", a pour sa part déclaré maître Massokhna Kane.
 
"Il est utile d’instaurer le dialogue qui va nous permettre de discuter et d’échanger de temps en temps pour pouvoir ensemble présenter les requêtes et les recommandations qui vont permettre à l’Etat de prendre certaines mesures", a-t-il précisé.
 
Selon maître Kane, le cadre de concertation qu’ils vont mettre en place va leur permettre d’avoir "une meilleure communication pour régler beaucoup de problèmes de manière à éviter les contentieux pouvant se retrouver sur la place publique".


AN/ASB/AKS