Vers la phase active du dispositif de financement des PME et PMI
APS
SÉNÉGAL-UEMOA

Vers la phase active du dispositif de financement des PME et PMI

Dakar, 3 avril (APS) – Le dispositif de financement des PME et PMI, dans l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine, va entrer bientôt dans sa phase active, a annoncé mercredi, le directeur national de la BCEAO pour le Sénégal, Ahmadou Al Aminou Lo.
 
 
‘’Sur le dispositif des financements aux PME et PMI, nous allons passer à une phase active’’, a-t-il déclaré, lors de la rencontre trimestrielle entre le directeur national de la BCEAO et l’ensemble des directeurs généraux des banques et établissements financiers du Sénégal, la deuxième de l’année, autour des préoccupations partagées entre la BCEAO et la profession bancaire.
 
 
Lancé le 25 juillet 2018, ce dispositif mis en place par la BCEAO vise à apporter une réponse à la problématique de l’accès des PME/PMI au financement bancaire, à travers les incitations offertes par la BCEAO aux établissements de crédit et une meilleure organisation de l’accompagnement de ces entreprises.
 
 
Avec ce dispositif, il s’agit de mettre en place un cadre regroupant l’Etat, les structures d’appui et d’encadrement des PME/PMI, la BCEAO, les établissements de crédits et le marché financier régional, en vue d’assurer un financement adéquat des PME/PMI.
 
 
Concernant sa mise en œuvre, ‘’un arrêté conjoint sera certainement pris après la mise en place du gouvernement par le ministre en charge des PME et le ministre en charge des finances pour rendre publique la tarification des services qui seront rendus par le structures d’appui et d’encadrement’’, a fait savoir M.Lo.
 
 
Selon lui, les structures d’appui et d’encadrement chargées d’accompagner ces PME et PMI, afin de les rendre bancables, seront bientôt mises en services.
 
 
‘’Le comité d’identification de ces structures qui, est en même temps chargé de faire des propositions aux autorités publiques sur les tarifs, s’est réuni et a proposé des tarifs qui seront bientôt rendus publics par l’autorité’’, a-t-il signalé, soulignant que, pour ce faire, il y a des conditions, des prérequis à remplir au sein des banques.
 
 
‘’Et là-dessus, les échanges se poursuivent. Pas plus tard qu’hier avec la profession bancaire, pour voir comment faire l’entrée en relation, comment réduire les délais, les conditions spécifiques de financements et le suivi des remboursements’’, a-t-il indiqué.
 
 


MK/MD