Vers l’exploitation du pétrole et du gaz : les entreprises du nord invitées à se formaliser
APS
SENEGAL-COLLECTIVITE-PME

Vers l’exploitation du pétrole et du gaz : les entreprises du nord invitées à se formaliser

Saint-Louis, 2 nov (APS) - Le directeur général de l’agence de développement et d’encadrement des petites et moyennes entreprises (ADEPME), Idrissa Diabira, a invité vendredi les entreprises du nord, ‘’à passer au concret, se formaliser pour répondre aux techniques des appels d’offres des entreprises pétrolières et gazières’’.

 
Il a par ailleurs dit que le chef de l’état, Macky Sall, s’est engagé dans ‘’une dynamique de la transparence, en mettant en place la loi sur le contenu local, ainsi qu’une législation pour le pétrole et le gaz au Sénégal’’.
 
Le DG de l’ADEPME s’exprimait lors de la clôture de la formation de mise à niveau de 14 entreprises du nord évoluant dans les secteurs du Bâtiment et des travaux publics (BTP), de l’hôtellerie, de la restauration, de la confection, de la soudure mécanique, de la plomberie, entre autres.
 
Cette formation sur les modules de l’exploitation du pétrole et du gaz au Sénégal, pour les 14 entreprises locales sélectionnées, s’est tenue du 28 octobre au 1er novembre. 
 
‘’Au-delà des mots et des polémiques nées du pétrole et du gaz, il est d’ores et déjà utile pour les entreprises du nord de se préparer face aux entreprises multinationales qui se préparent à l’exploitation du pétrole et le gaz au Sénégal’’, a relevé M Diabira.
 
Il précise qu’il est donc utile pour ces entreprises du nord ‘’de voir comment on fait pour ne pas passer à côté et pour ne pas être des spectatrices de ce qui va arriver, afin de participer pleinement à la transformation structurelle de l’économie du pays’’.
 
En outre, Idrissa Diabira a indiqué que l’ADEPEME cherche, à travers ces formations, à mettre à niveau certaines entreprises afin ‘’qu’elles saisissent les opportunités pour mieux comprendre les enjeux du secteur pétrolier et gazier, tout en se formalisant pour être les principaux fournisseurs des industries du pétrole et du gaz’’. 
 
De son coté, Ibrahima Bachir Dramé, expert pétrolier et formateur dans les métiers du pétrole et du gaz, a relevé que les 14 entreprises du nord choisies pour bénéficier de cette session de formation entre dans le cadre ‘’d’une démarche cohérente par rapport à la loi du contenu local’’.
 
Selon lui, après cette formation, les entreprises seront mieux outillées pour ‘’mieux répondre aux appels d’offres des entreprises multinationales du pétrole et du gaz et ainsi la ville de saint-louis vient de rentrer dans l’histoire pour l’exploitation du pétrole et le gaz’’.
 
 ‘’Depuis 2013, beaucoup d’amalgames et de confusions ont été constatées, mais aujourd’hui la vérité a jailli parce que les autorités du pays ont fini de mettre en place l’ITIE ainsi que le Cos-Petrogaz, où l’opposition et la société civile siègent’’, a-t-il relevé. 
 
A l’issue de la formation les 14 entreprises du nord ont mis en place une association des entrepreneurs du nord du pétrole et du gaz ainsi qu’un consortium des entreprises du nord pour travailler dans le pétrole et le gaz.
 
 
 

BD/MD