Vers l’exécution d’un projet agricole régional pour combattre l’immigration
APS
SENEGAL-AGRICULTURE

Vers l’exécution d’un projet agricole régional pour combattre l’immigration

Dakar, 11 août (APS) - Le projet d’appui à la réduction de la migration piloté par l’Agence nationale d’insertion et de développement agricole (ANIDA) va contribuer à la création d’emplois et de richesses dans les régions les plus exposées à l’immigration à travers l’aménagement de fermes agricoles ‘"Naatangué", a appris l’APS. Le projet d’appui à la réduction de la migration à travers la création d’emplois ruraux au Sénégal (PACERSEN) bénéficie d’une subvention de 20 millions d’euros, soit plus de 13 milliards de francs CFA du Fonds fiduciaire de l’Union Européenne à travers l’Agence espagnole de la coopération internationale au développement et de l’Agence italienne. "Nous avons le financement nécessaire pour intensifier nos programmes agricoles et végétaux, pour contribuer à la création d’emplois et de richesses dans les régions à travers l’aménagement de terres par des fermes agricoles", a indiqué le directeur général de l’ANIDA, El Hadji Malick Sarr. Invité de la rédaction de l’APS, il a précisé qu’il est prévu, dans l’exécution du projet, l’accompagnement technique et la formation des agricultures et agricultrices. "Le projet comporte deux composantes qui seront mises en œuvre respectivement avec les coopérations espagnole et italienne en plus de la subvention que l’Etat accorde chaque année à l’ANIDA", a expliqué M. Sarr. Il s’agit, pour la composante 1, des régions de Kolda, Sédhiou et Kédougou qui vont bénéficier des financements de l’Etat du Sénégal et de l’Agence espagnole de coopération internationale au développement. La deuxième composante qui regroupe la zone centre (Louga-Diourbel-Kaffrine-Fatick-Tambacounda) sera assuré par le financement de l’Etat et de l’Agence italienne de coopération. "L’objectif principal est d’améliorer la sécurité alimentaire, diversifier la production agricole, le petit élevage et la pisciculture", a soutenu le directeur général de l’ANIDA. El hadji Malick Sarr a indiqué que le Projet d’appui à la réduction de la migration à travers la création d’emplois ruraux au Sénégal sera spécialement élargi aux jeunes et aux femmes du milieu rural en vue de créer des emplois agricoles durables.

SDI/PON