UEMOA : des mesures annoncées pour accélérer la croissance (président Conseil des ministres)
APS
SENEGAL-AFRIQUE-ECONOMIE

UEMOA : des mesures annoncées pour accélérer la croissance (président Conseil des ministres)

 
Dakar, 30 juin (APS) – Le Conseil des ministres de l’UEMOA examinera le rapport sur la situation économique en fin mars des pays membres de l’Union et décidera des "mesures appropriées" à prendre pour consolider les acquis et accélérer le rythme de progression, a indiqué son président, Amadou Ba.
 
"Le Conseil s’appuiera sur l’évolution récente et les perspectives économiques de l’Union décrites dans le rapport", a expliqué le ministre sénégalais de l’Economie, des Finances et du Plan, à l’ouverture, vendredi, à Dakar, de la deuxième session ordinaire de l’année 2017 au siège de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).
 
"Après avoir projeté les prévisions pour l’année 2017 et tenant compte de l’évolution de la conjoncture internationale et aussi de la situation économique des Etats, le rapport propose des recommandations relatives aux orientations de politique économique des Etats membres pour l’année 2018", a-t-il souligné.
 
Selon lui, "les perspectives de croissance de l’économie au niveau mondial devraient s’accélérer favorablement, passant de 3,1% en 2016 à 3,5% en 2017 pour s’établir à 3,8% en 2018 avec une reprise de l’investissement, de l’industrie manufacturière et du commerce".
 
Au sein de l’Union, l’activité économique a enregistré un taux de croissance de 6,7% en 2016 après 6,3% en 2015, a-t-il rappelé.
 
"Dans l’ensemble, l’activité a bénéficié d’une bonne tenue du secteur primaire, d’un dynamisme des BTP et d’un maintien des performances au niveau des transports et des communications", a relevé M. Ba.
 
Le président du Conseil des ministres de l’UEMOA indique que la réunion se prononcera sur les implications de l’organisation dans la migration des statistiques monétaires vers les normes les plus récentes du Fonds monétaire international (FMI) et de la production des comptes nationaux des Etats membres.
 
Une proposition de révision des statuts de la Banque ouest africaine de Développement (BOAD) sera également examinée par le Conseil. Il s’agit de deux notes relatives à la participation des Etats membres dans la Société africaine de biocarburants et des énergies renouvelables et à la levée des immunités et privilèges de la banque dans le cadre de titres d’emprunt sur le marché financier international.
 
Le Conseil sera également informé des activités du marché régional au cours de l’année 2016 et du premier trimestre 2017.
 
Divers autres points, tels que le Conseil régional de l’épargne, le rapport semestriel d’exécution de la surveillance multilatérale du mois de juin 2017, l’état de recouvrement des créances sur prêts de la BOAD, sont également à l’ordre du jour de la session du Conseil.


ADL/ASG/BK