Une cartographie des risques pour lutter contre la corruption dans la Douane
APS
SENEGAL-AFRIQUE-ECONOMIE

Une cartographie des risques pour lutter contre la corruption dans la Douane


Dakar, 13 déc (APS) - L’élaboration d’une cartographie des risques de corruption dans les administrations douanières contribue au renforcement du dispositif de contrôle, a soutenu mardi le directeur de cabinet du ministère du Budget, Mamadou Sarr.


"L’élaboration d’une cartographie des risques de corruption va contribuer au renforcement du dispositif en orientant efficacement les actions et les stratégies de lutte contre ce phénomène", a souligné, Mamadou Sarr.


Il s’exprimait à l’ouverture d’un atelier conjoint des experts de l’Union africaine et de l’Organisation mondiale des douanes (OMD) sur la cartographie des risques en matière de corruption.


Cette rencontre qui réunit jusqu’au 16 décembre plus de 27 pays de l’Union Africaine intervient, selon M. Sarr, "dans un contexte particulier marqué par la volonté politique exprimée au plus haut par le gouvernement du Sénégal de lutter contre ce fléau qui risque à terme de compromettre les efforts de développement économique et social".


Dans ce sillage, le représentant de l’Union Africaine , Ali Moussa a souligné que "les administrations douanières sont plus touchées par la corruption due à la nature de leur travail".


"La lourdeur des procédures a étouffé la compétitivité en Afrique. Les Administrations douanières et fiscales recueillent 540 milliards de dollars par an", a encore indiqué M. Moussa.


Pour le directeur général des Douanes du Sénégal, "faire une cartographie des risques permet en prenant une procédure de séquencer tous les points sur lesquels il peut y avoir des risques de corruption".


"Cet atelier s’inscrit dans le cadre des stratégies de prévention que le Sénégal déploie depuis des années. D’une manière générale, le Sénégal fait bonne figure. Il y a des institutions comme l’OFNAC qui travaillent dans la prévention mais au-delà de l’OFNAC il y a des piliers dans la Douane qui nous permettent de maitriser ce fléau", a ajouté Ousmane Guèye.


"Il y a le code d’éthique, la dématérialisation et le ticket éliminatoire. Le jour où on arrivera à mettre en place le ticket éliminatoire, nous allons regrouper dans un seul schéma l’ensemble de tous les paiements en douane. Ce sont des stratégies qui vont nous aider dans la prévention de la corruption", a t-il encore relevé.


L’administration douanière est en train de déployer tout un ensemble de procédures et de mécanismes qui vont à terme "permettre de limiter considérablement les risques de corruption dans les procédures de dédouanement qui vont du pré dédouanement, du dédouanement et à la phase l’enlèvement", a expliqué le directeur général des Douanes.


SKS/OID/ASB