Un système constructif contre les changements climatiques imaginé par des architectes
APS
SENEGAL-HABITAT

Un système constructif contre les changements climatiques imaginé par des architectes

Dakar, 6 déc. (APS) - L’Ordre des architectes du Sénégal a mis en place un système constructif avec des panneaux d’agglomérés à base de typha, un projet "innovant et durable" qui contribue à la lutte contre les changements climatiques. "C’est un projet qui se veut innovant et durable. Ce sont des panneaux de 0,90 cm sur trois mètres de haut qui sont les modules de base. Ces panneaux seront reliés et armés par un pied soudé", a expliqué l’architecte-inventeur, Mamadou Niang. M. Niang présentait ce projet de l’Ordre des architectes, déjà breveté, lors de la visite du ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie, Diène Farba Sarr au stand de ses directions qui exposent à la Foire internationale de Dakar (FIDAK "Après avoir armé le panneau, le béton est ensuite projeté là-dessus jusqu’à suffisance et lorsque les réservations d’électricité et de plomberie sont mises, c’est un panneau qui devient un excellent isolant thermique", a-t-il dit. L’architecte a indiqué que c’est aussi "un excellent isolant thermique et un isolant phonique" qui permet de faire des économies sur la structure parce que ça se pose très rapidement. "Tout cela est une contribution des architectes au développement de notre nation et nous essayons de positionner, avec toutes les institutions du pays, le Sénégal dans les meilleures places pour capter les fonds verts ou pour faire une démonstration universelle sur le développement durable", a soutenu M. Niang. Il a ajouté que "ce projet est en train d’être mis en exécution sur certains sites pilote et la FIDAK en fait partie". "C’est pour cela que nous exposons à côté de notre ministère de tutelle pour montrer le produit aux décideurs et nouer, demain, une franche relation qui peut nous acheminer vers les chemins du succès", a t-il ajouté. Mamadou Niang a fait savoir que le ministère peut, à partir de ce jour, compter sur les initiatives de l’Ordre des architectes qui fera en sorte que "ce produit accède dans les profondeurs du pays" pour amener les populations à s’approprier ce savoir-faire pour donner un coup de pouce au développement. "Le typha est une plante vivant dans les milieux humides ou aquatiques, disséminé dans près de 100000 Ha. C’est un prédateur naturel et destructeur des activités agricoles et piscicoles", explique un document remis à la presse Lequel relève que "pour éviter les catastrophes environnementales, freiner la dégradation de l’environnement et permettre la reprise des activités entravées, il faut la valorisation du Typha". Utilisé dans la construction de bâtiments, le typha a la possibilité de passer de l’état de prédateur environnemental à l’état de ressource et permettre d’avoir des constructions solides, légères, isolées,mixtes et confortables.

SK/PON