Plaidoyer pour un secteur privé fort
APS
SENEGAL-ECONOMIE

Plaidoyer pour un secteur privé fort

Dakar, 3 mai (APS) - Le Secrétaire de la section Afrique à la chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar (CCIAD) a plaidé, lundi, à Dakar, pour l’émergence d’un secteur privé fort.

’’Nous devons accompagner le secteur privé pour qu’il puisse avoir des leviers solides. Ce secteur a été touché par la pandémie de Covid-19. Nous devons améliorer, travailler davantage, les coacher, à traves les chambres consulaires, les projets structurants que l’Etat déploie, les banques, entre autres’’, a assuré Matar Cissé.

Cissé, par ailleurs représentant du CCIP (chambre de commerce et d’industrie de Paris), a estimé que ’’c’est une nouvelle génération de secteur privé qu’il faut accompagner dans els 14 régions du pays et qu’il faut territorialiser’’.

Il s’exprimait lors d’une conférence de presse organisée en prélude du forum africain sur l’investissement en Turquie (IAFT), prévu au mois de juin.

Pour lui, ’’les acteurs du secteur privé qui n’ont pas assez de moyens doivent être appuyés, pour que l’on puisse avoir des champions pour un secteur fort et émergent’’.

’’Nous devons rajeunir le secteur privé sénégalais et aller vers la transformation qui est l’avenir du pays. Cette transformation, a-t-il indiqué, s’opère dans des filières qui sont l’avenir du Sénégal notamment, le fonio, le mil, le mais le sorgho, le sel, entre autres’’.

’’Toutes ces filières ne disposent pas de moyens mais ont besoin d’être accompagnées’’, a-t-il ajouté.

Parlant du forum, Matar Cissé a expliqué que ’’c’est un partenariat gagnant-gagnant’’, nécessitant, un coaching au profit des acteurs du secteur privé.

D’une part, ’’le choix portera alors sur des entreprises en difficultés et qui ont un besoin. Nous allons trouver un répondant en Turquie’’, a promis M. Cissé.

D’autre part, a-il-indiqué, ’’le forum sera une occasion de disposer de conventions concrètes’’. ’’Nous allons collaborer avec le Tribunal du commerce pour des conseils sur la conciliation, l’arbitrage des conflits afin de les préparer sur les engagements’’, a t-il dit.

’’C’est la promotion des investissements entre les pays africains et la Turquie. Nous voulons mettre exergue la vision du chef de l’Etat, dans le cadre de la transformation et l’industrialisation du Sénégal’’ a expliqué Matar Cissé. 

SBS/OID/AKS