Le commerce-intra UEMOA
APS
SENEGAL-AFRIQUE-ECONOMIE

Le commerce-intra UEMOA "encore faible’’ (directeur national BCEAO)

Dakar, 14 mars (APS) - Le commerce intra-UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine), de l’ordre de 17%, reste encore faible au regard du total des exportations des huit pays membres et des flux commerciaux internes à cette zone, a indiqué, mardi, à Dakar, le directeur national de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) pour le Sénégal, Ahmadou Al Aminou Lô.
 
"Après une vingtaine d’années, l’intégration commerciale au sein de la zone s’avère toujours faible comparativement au potentiel d’échanges commerciaux entre pays partageant une monnaie unique et des politiques communes", a-t-il soutenu lors de la "Journée de diffusion de la balance de paiements et de la position extérieure globale’’ du Sénégal.
 
Selon le directeur national, "il faut augmenter le commerce entre pays au sein de l’Union parce que ce qui caractérise une zone monétaire, c’est le commerce intra-zone".
 
"Le Sénégal a l’obligation de tout faire pour relancer son commerce avec l’international, mais les pays de l’Union, dans l’ensemble, ont également l’obligation d’augmenter les échanges intra-communautaires", a indiqué M. Lô.
 
Toutefois, a-t-il souligné, le Sénégal "est la deuxième économie" de l’UEMOA après la Côte d’Ivoire, les deux pays représentant "54% des flux d’exportations au sein de l’espace communautaire".
 
Le Sénégal exporte principalement vers le Mali et la Guinée Bissau et "constitue l’un des pays les plus actifs en matière de commerce au sein de la zone", a indiqué Al Aminou Lô. 
 
Il s’agit aujourd’hui "d’analyser le profil des échanges, d’évaluer les progrès accomplis et d’identifier les contraintes au développement du marché régional", a ajouté M. Lô.
 
Le thème de la "Journée de diffusion de la balance de paiements et de la position extérieure globale’’ du Sénégal porte sur le thème "Le commerce extérieur au sein de l’Union : Evolutions récentes et perspectives".
 

ADL/BK/MS