UEMOA : Le Comité de politique monétaire pour ‘’une rationalisation des dépenses publiques’’
APS
SENEGAL-ECONOMIE

UEMOA : Le Comité de politique monétaire pour ‘’une rationalisation des dépenses publiques’’

Dakar, 6 juin (APS) – Le Comité de politique monétaire de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a préconisé une rationalisation des dépenses publiques assortie d’une poursuite des efforts de mobilisation des recettes au sein des Etats membres de l’Union.
 
En effet, le déficit budgétaire prévu pour l’ensemble de l’année 2018 est attendu à 3,8% du PIB contre 4,2% en 2017 pour un objectif communautaire de 3% à l’horizon 2019, a expliqué le président du Comité, au terme de sa 2ème réunion ordinaire de cette structure tenue mercredi au siège de la BCEAO à Dakar.
 
Au regard de ces évolutions, le Comité de politique monétaire a décidé de maintenir inchangés le taux minimum de soumission aux opérations d’appels d’injections de liquidité à 2,50%, là où le coefficient de réserves obligatoires applicable aux banques de l’Union demeure fixé à 3%, selon le président du comité Tiémoko Meyliet Koné, Gouverneur de la BCEAO.
 
En outre, le Comité a noté que l’activité économique dans l’Union est demeurée vigoureuse au premier trimestre 2018 avec la progression du PIB soutenue principalement par la demande intérieure.
 
Ainsi, le taux d’accroissement de la masse monétaire dans l’Union s’est élevé à 8,8% au premier trimestre 2018.
 
Au cours de la réunion, le CPM a passé en revue les principales évolutions de la conjoncture économique internationale et régionale au cours de la période récente ainsi que les facteurs de risque pouvant peser sur l’inflation et la croissance économique de l’Union économique et monétaire ouest-africaine.
 

ADL/OID/ASG