TIC : la DTAI montre aux jeunes filles des exemples à suivre
APS
SENEGAL-TIC-COMMEMORATION

TIC : la DTAI montre aux jeunes filles des exemples à suivre


Dakar, 18 avr (APS) - La Direction du Traitement automatique de l’information (DTAI) a organisé des "journées portes ouvertes", une manifestation présentée comme "une occasion de montrer aux jeunes filles que c’est possible de réussir dans les sciences, notamment dans l’informatique en mettant en exergue des femmes comme exemples".

"Cette journée, c’est pour montrer aux jeunes filles comment le numérique marche au Sénégal parce que l’informatique a démarré à la DTAI’’, a souligné la directrice du Traitement automatique de l’information (DTAI), Koura Kane Wane.

"Cela a permis de mettre l’informatique aussi bien dans le secteur public, le parapublic que dans le secteur privé, les assurances et même la Banque centrale", a-t-elle indiqué.
 
Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la commémoration de la Journée internationale des filles dans les technologies de l’information et de la communication (JIFTIC), conformément au plan d’action national de la résolution 70 de l’Union internationale des télécommunications (UIT).
 
"Actuellement, a noté Mme Wane, il y a de grandes écoles qui font la formation en informatique, malgré tout la DTAI continue d’encourager les Sénégalais pour résorber la fracture numérique et encourager les filles à embrasser’’ le secteur des TIC, "pour qu’elles se rendent comptent que ce n’est pas impossible en leur montrant des femmes comme exemples".
 
Des cadeaux leur sont ainsi offerts, pour les inciter à "persévérer dans l’effort", a indiqué Mme Wane en parlant des jeunes filles venant de plusieurs établissements pour prendre part à cette cérémonie.
 
Le représentant du ministre des Finances et du Budget et directeur des ressources humaines dudit ministère, note de son côté que "le numérique est une chance pour tous et plus particulièrement pour les jeunes filles et les femmes, car la concrétisation des grands projets de la nation en faveur de l’émergence passe par l’un des prérequis majeurs que représente le capital humain".
 
"Il importe d’explorer les voies et moyens d’y arriver, grâce à l’entrepreneuriat féminin et le leadership comme moyen de développement économique", a préconisé Bassirou Soumaré, qui présidait cette cérémonie.
 
"Chères élèves, je vous encourage à vous inspirer de l’exemple et de l’expérience des ingénieurs informaticiennes de la DTAI, à vous orienter vers les séries scientifiques afin d’envisager des études supérieures dans le domaine des TIC qui offrent assurément des perspectives certaines, car utiles à tous les métiers", a lancé M. Soumaré à l’endroit des jeunes filles présentes.
 
Oumou Ndiaye Diagne, directrice générale de Modélsis, "une référence" à la fois nationale et sous-régionale dans le domaine des TIC, et Charles Emile Abdou Ciss, administrateur civil principal, directeur de la solde, dont l’exécution des missions requiert une forte orientation numérique, ont été choisis comme parrains pour ces jeunes à l’occasion de cette édition, la 7e, des "Journées portes ouvertes" de la DTAI.
 
Le thème retenu cette année au Sénégal par le ministère des Télécommunications et de l’Economie numérique est : "L’insertion des jeunes filles et femmes dans le secteur des TIC, un atout de développement durable".
 
Dans ce sillage, Mme Bitilokho Ndiaye, conseillère technique au ministère des Télécommunications et de l’Economie numérique, précise que "la journée des filles dans les TIC a pour ambition de promouvoir l’intérêt de ces dernières dans ce secteur". 
 
"Depuis la première édition en 2008, des filles ont poursuivi des études dans ce secteur, d’autres ont eu des stages dans les entreprises, gagné des prix internationaux et même des financements pour créer leurs propres entreprises", a-t-elle signalé, ajoutant que la DTAI "aide dans cet effort continu et constant d’accompagner les filles dans les TIC". 
 
Cette journée a été par ailleurs l’occasion de remettre des prix aux meilleures élèves du Brevet de fin d’études moyennes (BFEM) actuellement en classe de seconde. 
 
Ainsi, Rokhaya Badiane du CEM Marthin Luther King, Fatou Diouf du CEM Fadilou Diop de Pikine, Aissatou Diallo du CEM Abbé Arsène Fredol et Saoudatou Baldé du CEM Cherif Ahmet de Pikine ont reçu chacune un ordinateur portable.
 
Senegalese American Bilingual School (SABS), le lycée de Popenguine, Les Pédagogues, le CEM Mame Thierno Birahim Mbacké, le lycée Maurice Delafosse, l’école Anne Marie Javouhey, de même que l’inspection d’académie de Dakar ont été invitées à cette cérémonie, leurs meilleurs élèves devant être "évalués et primés à la fin de l’année scolaire", selon la DTAI.

SKS/BK/ASG