Thiès : le projet de création de la CCIS-SN présenté aux opérateurs économiques
APS
SENEGAL-COLLECTIVITE-COMMERCE

Thiès : le projet de création de la CCIS-SN présenté aux opérateurs économiques

Thiès, 27 août (APS) - La chambre nationale de commerce, d’industrie et de services (CCIS-SN) en gestation vise à rationnaliser et à rendre efficient le dispositif institutionnel actuel, a soutenu, samedi à Thiès, la secrétaire exécutive de la Chambre de commerce de Thiès, Oumy Sangharé.


Mme Sangharé faisait l’exposé des motifs de la création de la CCIS-SN devant les opérateurs économiques de Thiès en présence de l’adjoint au développement du gouverneur, Ibrahima Ismaël Ndiaye, a constaté l’APS.
 
La CCIS-SN va offrir un cadre institutionnel mieux adapté à l’environnement des entreprises, aux impératifs de performance et de résultats ainsi qu’aux priorités de croissance socio-économique de l’Etat, a-t-elle estimé. 
 
Selon elle, cette chambre nationale vise également à rendre plus cohérent et harmoniser l’action consulaire au regard des objectifs du plan Sénégal émergent (PSE) et de l’acte 3 de la décentralisation. 
 
Oumy Sangharé a soutenu que "les chambres de commerce d’industrie et d’agriculture au Sénégal font face actuellement à une insuffisance de ressources financières, humaines et matérielles, mais également à des objectifs de performance et de résultats non atteints".
  
A la suite de l’exposé, les opérateurs économiques et commerçants de la région de Thiès, affiliés à la chambre de commerce ont rejeté l’idée de création d’une chambre nationale "qui ne prend pas en compte les préoccupations des acteurs".
 
Ils se sont dit plutôt favorables aux réformes de la chambre de commerce et d’industrie avec l’ouverture de démembrements dans les départements, "afin de répondre aux soucis du PSE et de l’acte 3 de la décentralisation, qui veut une territorialisation des politiques publiques".
 
Les intervenants ont également demandé la mise en place d’une commission nationale qui permettrait une implication des acteurs dans que les discussions autour de la réforme des chambres de commerce.

Parlant au nom de ses pairs, le président de l’antenne régionale de l’UNACOIS, Moustapha Diop a informé que ses camarades se concerteront pour faire aux autorités des propositions sur le projet de création de la chambre nationale de commerce, d’industrie et de services du Sénégal.
 
"Les acteurs de Thiès ne veulent pas que tous les pouvoirs soient concentrés à Dakar qui va accueillera le siège et la majorité des conseillers, alors que les régions n’auront droit qu’à la mise en place une délégation régionale de chambre de commerce", a-t-il soutenu. 
 
Selon lui, "cette concentration des pouvoirs à Dakar, n’est pas conforme à l’acte 3 de la décentralisation qui donne plein pouvoir aux acteurs à la base".
 
L’adjoint au gouverneur chargé du développement, Ibrahima Ismaël Ndiaye a, quant à lui, rassuré les uns et les autres, en précisant que "cette proposition de réforme n’est qu’à l’état de projet et qu’il faut dépassionner le débat, pour mener des réflexions pertinentes qui aboutiront à des propositions concrètes".
 
BD/PON