Soumission aux grands marchés : les entreprises sénégalaises invitées à se grouper
APS
SENEGAL-ECONOMIE

Soumission aux grands marchés : les entreprises sénégalaises invitées à se grouper

Dakar, 13 déc (APS) - Le Directeur général de l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP), Saer Niang, a invité, mardi à Dakar, les entreprises sénégalaises à se grouper pour soumissionner aux marchés de grande envergure.

‘’Quand ce sont des marchés de grande envergure où les entreprises ont besoin de se grouper, il est important que les entreprises nationales arrivent à organiser une coopération entre elles, pour que le groupement ne soit pas toujours établi entre l’entreprise nationale et l’entreprise étrangère ’’, a-t-il dit.
 
S’exprimant lors du lancement d’un guide en bande dessinée sur le Code des marchés publics, M. Niang a regretté le fait que les entreprises sénégalaises ‘’ne se groupent presque jamais pour soumissionner dans un marché ‘’.
 
‘’Elles (les entreprises) pensent que quand on parle de groupement, c’est entre entreprises nationales et étrangères, alors que lorsqu’on additionne nos forces au plan national on devient très fort et on peut remporter les grands marchés’’, a-t-il expliqué.
 
Selon le DG de l’ARMP, l’essentiel des marchés est remporté par les entreprises sénégalaises, en terme de nombre, mais en valeur, les gros marchés sont gagnés par les entreprises étrangères.
 
Rappelant que la commande publique est passée de 500 milliards de francs CFA à 2000 milliards entre 2007 et 2016, il a insisté pour que les entreprises sénégalaises essaient de s’organiser pour gagner les grands marchés.
 
‘’Nous sommes une instance d’appui et d’accompagnement. Nous pouvons aider à l’élaboration des offres. C’est notre rôle. Les entreprises privées doivent pouvoir s’organiser et remporter des marchés’’, a-t-il expliqué.
 
‘’Il y a une réflexion que les entreprises doivent mener’’, a-t-il dit, se félicitant de la transparence notée dans les marchés publics au Sénégal.
 
M. Niang estime que ‘’le Sénégal n’a pas de leçon à recevoir en terme de transparence, de quelque pays que ce soit’’. 
 
‘’Tout n’est pas à 100% rose, mais les procédures sont là pour permettre que les marchés puissent se dérouler dans les meilleures conditions de transparence’’, a-t-il dit.

SK/OID/ASG