Saint-Louis : les acteurs homologuent le prix de la farine et du pain
APS
SENEGAL-COLLECTIVITE-CONSOMMATION

Saint-Louis : les acteurs homologuent le prix de la farine et du pain

Saint-Louis, 5 nov (APS) - L’adjointe au gouverneur de la région de Saint-Louis, chargée du dévelopement, Fatou Makhtar Fall Faye, a fait état mardi d’une entente trouvée entre la fédération des boulangers du nord, les associations des consommateurs et l’ensemble des membres du conseil régional de la consommation, pour l’introduction du format du pain de 230 grammes au prix de 200 francs CFA.

 
Mme Faye, qui s’exprimait lors de la réunion du conseil régional de la consommation, précise que ce format de pain sera vendu dans les boulangeries et les points de vente identifiés.
 
Selon elle, sur instruction ministre du commerce, le conseil régional de la consommation de Saint-Louis, a également procédé à l’homologation du prix de la farine et l’introduction du quatrième format de pain au niveau de la région de Saint-Louis.
 
L’adjointe au gouverneur a relevé que les acteurs se sont entendus sur la baisse du prix de la farine, en prenant en compte les frais de transport de Dakar à Saint-Louis.
 
Ainsi, précise-t-elle, un prix plafond a été fixé dans la région, ce qui fait que pour la farine blé simple, le prix plafond est à 18.000 francs CFA et pour la farine de blé amélioré, le prix est fixé à 18.350 francs CFA.
 
Par ailleurs, pour les formats de 190 grammes, 210 grammes et 65 grammes qui existaient déjà, 
Fatou Makhtar Fall Faye a noté que les prix sont maintenus.
 
Selon elle, le pain de 190 grammes est vendu à 150 francs CFA, le format de 210 grammes à 175 francs CFA et le format de 230 grammes, quatrième format qui une innovation, sera vendu à 200 francs CFA, exclusivement dans les boulangeries et les points de ventes identifiés.
 
De son côté, le président de la fédération des boulangers de la région de Saint-Louis, Doudou Sène Diop, a insisté sur l’une des recommandations de la rencontre qui souligne que ‘’les acteurs doivent veiller sur l’hygiène, la propreté et la qualité du pain’’.
 
‘’Les boulanger sont tenus de respecter ces directives, surtout concernant le poids du pain, et l’homologation du prix de la farine, ainsi que l’introduction d’un quatrième format de pain de 230 grammes, tout en sachant, d’ores et déjà, qu’il n’y a pas d’augmentation de prix du pain’’, a-t-il aussi indiqué. 
 
Selon lui, le souci de l’état est de stabiliser le prix du pain, qui est une denrée de première nécessité, dans à une conjoncture où les acteurs doivent tenir compte de ‘’l’aspect social du pain, pour soulager le panier de la ménagère’’.
 
Le directeur régional du service de commerce, Serigne Diaw, a souligné que conformément aux directives de l’état, ‘’les prix plafonds du pain sont fixés et l’introduction du quatrième format de pain validé par les acteurs avec un consensus’’.
 
Il a assuré que les mesures prises seront respectées et que le service du commerce veillera sur l’hygiène et le prix du produit, afin que les citoyens disposent de leur pain ‘’dans les règles de l’art, sans aucune hausse’’.
 
 

ADG/BD/MD