APS
SENEGAL-ENERGIE-PRSPECTIVES

"Un cadre adéquat" mis en place pour une meilleure gestion des hydrocarbures (Mankeur Ndiaye)

Saint-Louis, 15 mars (APS) - L’Etat a mis en place "un cadre adéquat" visant à promouvoir une meilleure transparence dans la gestion des ressources minières gazières et pétrolières, a soutenu, jeudi, à Saint-Louis (nord), le président du Comité national de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (CN-ITIE), Mankeur Ndiaye.
 
M. Ndiaye s’exprimait lors de l’atelier de partage, d’information et de sensibilisation, sur l’état de la gouvernance du secteur des hydrocarbures (pétrole et gaz) au Sénégal, présidé par le gouverneur, Alioune Aïdara Niang. 
 
La rencontre a enregistré la présence des responsables ITIE de la Mauritanie, d’élus locaux, des autorités administratives, des organisations de la société civile (OSC), des Organisations communautaires de base (OCB), etc.
 
Mankeur Ndiaye a rappelé que le Sénégal et la Mauritanie ont déjà signé un accord coopération intergouvernemental (ACI) portant sur l’exploitation du champ gazier "Grand Tortue - Ahmeyim" (GTA), à cheval sur la frontière maritime entre les deux pays. Le président du CN-ITIE a ajouté que cet accord sera prochainement soumis à l’Assemblée nationale dans le cadre de la procédure de ratification. 
 
Il a souligné que le Sénégal a déjà publié le rapport 2015-2016 sur les industries extractives, en assurant que le rapport 2017 sera bientôt rendu public. "Ces publications consacrent l’engagement indéfectible de l’Etat, des Organisations de la société civile et des entreprises extractives, à faire de la transparence, une réalité sur toute la chaîne de valeur des industries extractives au Sénégal", a-t-il salué.
 
Le CN-ITIE veut ainsi "promouvoir un dialogue inclusif et constructif entre les différents acteurs de la région autour de la gestion des impacts environnementaux et sociaux de l’exploitation des hydrocarbures, du suivi des opérations pétrolières et gazières et des investissements locaux des entreprises pétrolières présentes à Saint-Louis", selon l’expert Alioune Badara Paye, lors de la présentation du rapport de l’ITIE 2015-2016.
 
M. Paye a précisé que la participation du Comité national ITIE de la Mauritanie "s’inscrit dans un contexte de découvertes de gaz chevauchant entre les frontières sénégalaise et mauritanienne".
 
Cette participation "sera l’occasion d’échanger sur les perspectives d’une collaboration active entre l’ITIE Sénégal et l’ITIE Mauritanie pour un partage d’expérience sur les questions liées à la transparence dans le secteur extractif", a-t-il fait savoir.

BD/ASB/OID