Saint-Louis, lendemain d’échauffourées entre pêcheurs et forces de l’ordre
APS
SENEGAL-PECHE-SOCIAL

Saint-Louis, lendemain d’échauffourées entre pêcheurs et forces de l’ordre

Saint-Louis, 5 fév (APS) - La ville de Saint-Louis s’est réveillée mercredi avec les stigmates des échauffourées ayant opposé la veille pêcheurs et forces de l’ordre, l’île restant toujours coupée du quartier traditionnel de Guet-Ndar par le biais d’un cordon sécuritaire maintenu par la police.

Le calme est désormais revenu dans la capitale nord du Sénégal, après les manifestations organisées par les pêcheurs de Guet-Ndar mardi toute la journée, pour réclamer des licences de pêche afin de pouvoir continuer à pêcher dans les eaux mauritaniennes.
 
Ils avaient brûlé des voitures, les locaux de la SONATEL et de la SENELEC situés en face de leur quartier. Les protestataires ont également saccagé les locaux de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), ainsi que plusieurs édifices publics.
 
Les forces de sécurité, aidées de renforts de la gendarmerie, de l’armée et du groupement mobile d’intervention (GMI), ont pourchassé les manifestants qui avaient fini d’envahir une partie de l’Ile jusqu’aux environs de la place Faidherbe, qui fait face à la gouvernance.
 
Les forces sécurité, agents de police et de gendarmerie, contrôlent la situation mais l’ile reste toujours coupée de la zone de Guet-Ndar, grâce un cordon sécuritaire.
 
Les autorités locales sont toujours en conclave pour apporter des réponses aux préoccupations des joueurs.
 
 Le Haut-commissaire de l’OMVS, Hamet Diane Séméga, venu s’enquérir de la situation après l’incendie du siège de l’organisation provoqué par les manifestants, a fait part de sa tristesse au sujet de ces évènements.
 
Le siège de l’OMVS est un symbole appartenant aux "Etats africains frères" membre de cette organisation sous-régionale, à savoir la Guinée, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal.
 
L’OMVS "est une organisation de paix et de solidarité" dont la mission consiste à "transformer le destin des populations riveraines du fleuve" Sénégal.
 
M. Séméga a signalé que les archives de l’OMVS, qui représentent la mémoire de l’organisation, ont été "de justesse épargnées par l’incendie perpétré par les manifestants". Il a ensuite souhaité que la raison prévale dans cette histoire.

Hamet Diané Séméga a été reçu par le gouverneur de la région de Saint-Louis, avant son retour sur Dakar.

BD/BK/ASG