Matériel de voirie et TP : la saisie et la vente aux enchères sont régulières (douane)
APS
SENEGAL-COLECTIVITES-CONTENTIEUX

Matériel de voirie et TP : la saisie et la vente aux enchères sont régulières (douane)

Ziguinchor, 27 déc (APS) – La saisie et la vente aux enchères du matériel de voirie et de travaux publics dont la Mairie de Ziguinchor réclame la propriété, ont été faites dans le respect de ‘’toutes les formalités douanières’’ et des ‘’règles de transparence et de pleine concurrence’’, a précisé mardi le directeur régional sud de la Douane, le colonel Papa Ndiaye.
 
La mairie de Ziguinchor (sud) a accusé lundi la douane d’avoir saisi et mis en vente un don de matériel roulant qui lui est destiné, en violation des procédures en vigueur en matière de formalités douanières.
 
Le directeur de cabinet du maire de Ziguinchor, Alioune Badara Ndiaye, souligne que le matériel en question a été ‘’acquis sous forme de dons, [grâce à] la diaspora établie notamment en Espagne’’. 
 
Il a indiqué qu’il ‘’est composé de camionnettes, de pelles mécaniques, de tracteurs, de générateurs, de scies mécaniques, de pistolets démonteurs, de groupes électrogènes et tant d’autres matériels qui ont été saisis et mis en vente par le bureau de la douane de Ziguinchor’’.
 
‘’Le matériel en question n’appartient pas à la Mairie de Ziguinchor. Il appartient à un certain Thomas Diandy basé en Espagne et à une association villageoise d’Affignam (département de Bignona). Nous avons respecté toutes les formalités douanières avant qu’il n’ait fait l’objet d’une vente aux enchères régulière’’, a expliqué colonel Papa Ndiaye.
 
Devant des journalistes, il a rappelé qu’un ‘’avis de vente avait été porté à la connaissance du public à travers des spots radio et des insertions dans des journaux, des jours avant la mise en vente aux enchères opérée en toute transparence et en pleine concurrence’’.
 
‘’Les objets saisis ou confisqués ne peuvent être revendiqués par leur propriétaire’’, a martelé le colonel Ndiaye, citant une réglementation douanière en vigueur.
 
Devant la mesure de ‘’représailles’’ brandie par l’institution municipale qui menace d’immobiliser tous les véhicules de la Douane en transit dans le périmètre communal, la Direction régionale sud de la Douane a fustigé une ‘’violation des principes de libre circulation des personnes et des biens par la Mairie de Ziguinchor’’.
 
‘’Nos camions qui sont en partance en Guinée Bissau et qui sont en transit à Ziguinchor sont arrêtés par les responsables de la mairie. C’est une mesure de représailles dangereuse en ce sens qu’elle viole une règlementation communautaire sur la libre circulation des personnes et des biens’’, a regretté M. Ndiaye, avant de marteler : ‘’Force restera à la loi’’.

MTN/ASG