Budget 2019 : près de 160 milliards de francs déjà engagés (officiel)
APS
SENEGAL-BUDGET

Budget 2019 : près de 160 milliards de francs déjà engagés (officiel)

Dakar, 22 janv (APS) - Le taux d’engagement du budget 2019 du Sénégal se chiffre à 12 %, représentant un montant de près de 160 milliards de francs CFA, a indiqué mardi le directeur du Budget, Mamadou Moustapha Bâ.
 
 
"Cela s’explique par le fait que nous avons pris des mesures pour engager les crédits budgétaires nécessaires au bon déroulement de la campagne de la production agricole, mais également à la prise en charge des bourses universitaires, des indemnités. Ce qui fait que le taux d’engagement est très satisfaisant", s’est-il félicité.
 
 
Il s’exprimait au cours d’un atelier de lancement de la gestion budgétaire 2019, présidé par le ministre délégué chargé du Budget, Birima Mangara. 
 
 
Il a rappelé le caractère prioritaire de certaines dépenses. ‘’Aujourd’hui, la priorité est de payer les salaires. Les administrateurs de crédit en sont conscients et vont engager les dépenses du personnel’’, a-t-il souligné. 
 
 
Il a indiqué que la présidentielle du 24 février 2019 constitue la deuxième priorité. Il a assuré que des dispositions sont prises à travers la budgétisation, au niveau requis, de toutes les activités. 
 
 
Ainsi, l’engagement des dépenses d’élection est en train de se faire "au rythme convenu’’ avec les départements ministériels concernés, a-t-il signalé.
 
 
Au troisième rang des priorités, figurent selon lui, la défense et la sécurité nationale. ‘’Nous pensons que ces dépenses sont prioritaires pour ces hommes de troupe qui veillent à la sécurité des citoyens’’, a-t-il expliqué, ajoutant que des crédits ont été budgétisés pour des entités comme les médias du service public, la Radiodiffusion télévision sénégalais (RTS), Le Soleil et l’Agence de presse sénégalaise (APS). D’après lui, les subventions vont permettre d’engager les crédits nécessaires au bon fonctionnement de ces structures.
 
 
’’Ces engagements qui sont en train d’être faits par le ministère de la Communication, seront dénoués d’ici la fin de ce mois’’, a dit le directeur général du Budget. 
 
 
D’après lui, ’’cette rencontre permettra aux différents acteurs de la dépense publique, d’échanger, et surtout, de faire des recommandations relativement à des améliorations qui pourraient se faire dans la chaîne de la dépense, donc aux fins de prises de décisions auprès du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan et de son collègue du Budget’’.
 


SBS/ASG/MD