L’agropole Sud va exploiter 20.000 hectares destinés aux plantations fruitières et céréalières
APS
SENEGAL-AGRICULTURE

L’agropole Sud va exploiter 20.000 hectares destinés aux plantations fruitières et céréalières

Ziguinchor, 26 mai (APS) - Le Projet de zone de transformation agro-industrielle du Sud, ou agropole Sud, prévoit d’exploiter en Casamance plus de 20.000 hectares destinés aux plantations fruitières et aux variétés céréalières, pour 14.000 emplois directs et 35.000 emplois indirects, a annoncé mercredi son coordonnateur, El Hadji Djily Mbaye Lo.
 
‘’Le projet d’agropole Sud va réaliser 2.500 hectares de nouvelles plantations de mangues, 3.000 hectares de surgreffage de la même variété, 4.000 hectares de nouvelles plantations d’anacarde, 6.000 hectares de surgreffage d’anacarde, sans compter les 5.000 hectares réservés aux variétés de maïs. C’est plus de 20.000 hectares au total’’, a-t-il détaillé.
 
El Hadji Djily Mbaye Lo s’exprimait en marge d’un atelier d’information sur les activités du projet d’agropole Sud, à Ziguinchor, en présence des autorités administratives, de partenaires techniques et financiers de l’Etat.
 
Des dirigeants d’associations villageoises ont également pris part à l’atelier.
 
‘’Nous voulons faire passer le taux de transformation de la mangue de 2 à 20 %, celui de l’anacarde de 5 à 30 %. Nous voulons aussi augmenter la production des filières prioritaires de 40 %’’, a indiqué M. Lo.
 
Selon lui, l’agropole Sud devrait contribuer à la création de 14.000 emplois directs et de 35.000 emplois indirects.
 
Soixante-cinq mille ménages, qui concentrent 350.000 personnes, doivent en bénéficier ‘’directement’’, et le projet va ‘’toucher indirectement’’ 2 millions de personnes, a promis son coordonnateur.
 
‘’C’est toujours bien de revenir vers les acteurs pour les entretenir de l’état de mise en œuvre du projet d’agropole Sud. Nous avons reçu des consignes fortes pour le démarrage effectif du projet’’, a-t-il dit. 
 
Les travaux de l’agropole à Adéane (région de Ziguinchor), Kolda et Sédhiou vont bientôt démarrer, selon lui.
 
Devant les acteurs concernés, le coordonnateur de l’agropole Sud est revenu sur les étapes de la mise en œuvre du projet, entamée depuis trois ans.
 
‘’Nous travaillons à la structuration et à la formulation du projet’’, qui en est ‘’à la phase de recrutement de cabinets d’assistance technique’’, a expliqué M. Lo.
 
Suivra ensuite ‘’la mise à niveau des PMI et des PME de la zone’’, pour les rendre aptes à conduire des infrastructures de production ‘’dès octobre prochain’’, avant que le chef de l’Etat ne procède ‘’bientôt’’ au lancement officiel des travaux de l’agropole Sud.
 
Le but du projet d’agropole Sud est de renforcer la souveraineté alimentaire du Sénégal, par la promotion de la substitution à l’importation de produits alimentaires.
 
Ce projet financé par l’Etat du Sénégal, la Banque africaine de développement et la Banque islamique de développement devrait contribuer à la création d’emplois, à la promotion du développement territorial et à la réduction de la migration des jeunes et des femmes.
 


MTN/BK/ESF