Plus d’un milliard de dollars de la BEI pour financer l’entrepreneuriat féminin
APS
AFRIQUE-EUROPE-ECONOMIE

Plus d’un milliard de dollars de la BEI pour financer l’entrepreneuriat féminin

De l’envoyée spéciale de l’APS : Adama Diouf Ly

Johannesburg, 12 nov (APS) - La Banque européenne d’investissement (BEI) a annoncé un programme de prêt d’un montant de 1,1 milliard de dollars pour aider les femmes entrepreneurs sur le continent africain.
 
Dénommée "SheInvest" (investir en elles), l’initiative lancée mardi au cours du 2ème Forum de l’investissement en Afrique, doit permettre aux femmes entrepreneures de "jouer un rôle plus actif dans les économies de leur pays", selon le vice-président de la BEI, Ambroise Fayolle.
 
"Cette initiative vise à promouvoir l’ entrepreneuriat féminin", a déclaré Fayolle, soulignant que les femmes entrepreneures gagneraient également à acquérir des compétences en affaires grâce à cette initiative. 
 
Le financement viserait également à promouvoir les investissements liés au changement climatique, au genre et fait partie d’un engagement européen plus large pour fournir "un soutien ciblé aux nouveaux investissements pour une participation économique accrue des femmes en Afrique", a-t-elle dit. 
 
Fayolle a également révélé que la banque avait signé trois autres accords pour renforcer le développement durable sur le continent
 
La BEI est la branche de financements de projets et investissements de l’Union européenne présente en Afrique depuis 50 ans. 
 
En 2018, elle a fourni "un montant record de 3,3 milliards d’euros aux pays africains, plus de la moitié des fonds étant injectés dans le secteur privé".
 
La première édition du Forum de l’Investissement en Afrique a été lancée en 2018 en partenariat avec Africa50, Afrexim Bank, la Banque de développement du commerce, la Banque de développement de l’Afrique du Sud, la Banque islamique de développement, la Société africaine de financement et la Banque européenne d’investissement. 
 
Ouvert lundi au Sandton Convention Centre de Johannesburg, en présence des présidents sud-africain, rwandais et ghanéen, le forum prend fin mercredi par des annonces des organisateurs sur le montant total des transactions conclues entre investisseurs et des partenaires publics ou privés. 
 
Lors de la 1 ère édition en 2018, à l’initiative du Groupe de la Banque Africaine de Développement, près de 39 milliards ont été mobilisés en volume d’investissements allant de l’agro-alimentaire aux infrastructures en passant par les biens et services dans différents pays du continent.

ADL/ASB/OID