Ouverture de la plénière extraordinaire de la commission technique du GIABA
APS
AFRIQUE-ECONOMIE

Ouverture de la plénière extraordinaire de la commission technique du GIABA

Saly-Portudal (Mbour), 23 avr (APS) - La plénière extraordinaire de la commission technique du Groupe inter-Etats de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme en Afrique de l’Ouest (GIABA), s’est ouverte vendredi à Saly-Portudal (Mbour, ouest), a constaté l’APS.
 
La cérémonie officielle a été présidée par le Directeur général du GIABA, le togolais Kimelabalou Aba, en présence des responsables des Cellules de renseignements financiers (CRF), des correspondants nationaux du GIABA dans ses Etats-membres, entre autres.
 
Cette rencontre vise à apprécier le niveau d’engagement et les progrès enregistrés par les pays qui ont été évalués à savoir le Burkina Faso, le Cap-Vert, le Ghana et le Sénégal en 2016, 2017 et 2018. 
 
’’La session extraordinaire que nous organisons a pour but de rattraper les activités qui n’ont pas pu être organisées au cours de l’année dernière du fait de la pandémie de Covid-19", a fait savoir le DG du GIABA. 
 
Il s’agit, selon lui, d’apprécier les progrès réalisés dans la mise en œuvre des recommandations qui ont été formulées dans le rapport d’évaluation mutuelle au regard des déficiences qui ont été constatées dans leurs systèmes juridiques et institutionnels de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LBC/FT).
 
Kimelabalou Aba a précisé que ces évaluations mutuelles ont été conduites au regard des 40 recommandations du Groupe d’action financière (GAFI) et des 11 résultats immédiats qui sont des critères de performances. 
 
’’Donc, la présente session s’intéresse surtout à la conformité technique, aux textes que les pays ont pris pour corriger les faiblesses notées dans leurs systèmes juridiques et institutionnels de LBC/FT’’, a ajouté le DG du GIABA.
 
ADE/ASB/OID