Oumar Guèye plaide pour la disponibilité et l’accessibilité des produits du cru
APS
SENEGAL-ECONOMIE

Oumar Guèye plaide pour la disponibilité et l’accessibilité des produits du cru

Saly-Portudal (Mbour), 27 avr (APS) – La satisfaction des variables de sécurité alimentaire que sont la disponibilité et l’accessibilité des produits de cru aux populations requiert "une maîtrise de la chaîne de valeur et de la logistique", a indiqué, vendredi à Saly-Portudal (Mbour), le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Oumar Guèye.


"La satisfaction des variables de sécurité alimentaires que sont la disponibilité et l’accessibilité des produits de cru aux populations requiert une maîtrise de la chaîne de valeur et de la logistique" a dit M. Guèye.

Le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime présidait l’ouverture d’un séminaire sur l’amélioration des techniques de transformation,de conservation et de marketing des produits horticoles et halieutiques.
 
"En faisant de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche le cœur de transformation de l’économie durable, le président Macky Sall nous exhorte à davantage considérer la valorisation accrue de la production comme un élément très important du dispositif d’atteinte à la sécurité alimentaire et à création de revenus", a-t-il déclaré.
 
Selon lui, "ce séminaire s’inscrit en droite ligne de la volonté du chef de l’Etat d’accompagner les acteurs et opérateurs économiques à l’effet de développer leurs capacités dans les domaines de la transformation, de l’emballage, de la labellisation, du marketing et aux normes SPS (sanitaires et phytosanitaires), nécessaires à la pénétration des marchés de plus en plus exigeants et à l’amélioration des activités des chargeurs".
 
Oumar Guèye a laissé entendre que "l’importance de la pêche dans le développement économique et social du Sénégal justifie l’attention particulière que l’Etat accorde à ce secteur qui enregistre, depuis 2012, des performances remarquables".
 
"La Pêche, premier secteur d’exportation au Sénégal depuis 2015, contribue significativement à l’équilibre de la balance commerciale, avec des recettes d’exportation de 244 milliards FCFA, en 2017", a souligné M. Guèye.

Qui ajoute que "beaucoup d’efforts sont en train d’être consentis pour réussir le pari de l’autosuffisance alimentaire et d’équilibre de la balance commerciale à travers les exportations des produits de la pêche et de l’horticulture".


 
 
ADE/PON