Podor : 25 millions à la à la mutuelle ‘’Adama Aïcha’’
APS
SENEGAL-COLLECTIVITE-MICROFINANCE

Podor : 25 millions à la à la mutuelle ‘’Adama Aïcha’’

Podor, 14 juil (APS) - Le ministre de la microfinance, de l’économie sociale et solidaire, Zahra Yane Thiam Diop, a remis un financement de 25 millions de francs à la mutuelle ‘’Adama Aïcha’’ et MEC-Propas.
 
Lors d’une cérémonie de remise de financements, elle a promis d’apporter aux femmes regroupées autour de la mutuelle ‘’Adama Aïcha’’, qui polarise les 22 communes du département de Podor, ‘’une assistance technique, à travers le fond d’impulsion de la microfinance, afin de les sécuriser dans leur problème de recouvrement et de gestion’’.
 
Ce financement est initié dans le cadre du programme de résilience et d’appui sectoriel de la micro-finance et de l’économie sociale et solidaire, ‘’face aux effets néfastes de la pandémie de Covid 19’’. 
 
Mme Diop a par ailleurs salué la pertinence des mutuelles isolées qui, selon elle, sont ‘’des initiatives locales, émanant de la communauté à la base, qui essaie de trouver des solutions au problème de développement des terroirs’’. 
 
Le ministre a relevé que son département encourage les initiatives locales, pour la conservation des activités économiques qui ont leur place dans le développement, confortant ainsi ‘’l’idée d’accompagner les mutuelles isolées, pour des résultats probants, conformes à la politique d’inclusion financière et surtout sociale, du président Macky Sall’’.
 
Mme Ndeye Gadio, présidente de la mutuelle ‘’Adama Aïcha’’, du nom de la vénérée mère de Cheikh Oumar Foutiyou Tall, a souligné que leur caisse d’épargne et de crédit, créée depuis 2001, ‘’a financé des milliers de femmes des 22 communes du département de Podor, de Fanaye à Mbolo Birane, pour leurs activités génératrices de revenus’’.
 
La présidente a magnifié le financement de la mutuelle, qui recevra 10 millions des 25 millions de francs alloués pour renforcer la caisse, afin d’octroyer des crédits aux femmes du département.
 
Elle a par ailleurs listé au ministre de la microfinance les difficultés des femmes du département de Podor, liées surtout à ‘’l’accès au financement conséquent, la commercialisation des produits, la formation pour une bonne maitrise des techniques de gestion, le recouvrement et le bon développement des chaines de valeur dans le département’’.
 
 
 
 
 


BD/MD/OID