Mobilisation de 1, 5 milliard pour le PSE : Paris promet de tenir parole
APS
SENEGAL-DEVELOPPEMENT-PLAN

Mobilisation de 1, 5 milliard pour le PSE : Paris promet de tenir parole

+++De l’envoyé spécial de l’APS : Amadou Samba Gaye+++

Paris, 17 déc (APS) - Le ministre français de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a promis lundi un respect des engagements pris par la France dans le cadre du financement de la deuxième phase du Plan Sénégal émergent (PSE).
 
’’’Nous seront au rendez-vous des financements et non des promesses’’, a promis le ministre français, avant d’annoncer que son pays mettrait à la disposition du Sénégal 1, 5 milliard d’euros en faveur de ce plan.
 
Le plus important n’est pas de faire des annonces, mais de tenir ses engagements, a déclaré Bruno Le Maire, insistant sur la volonté d’être ‘’à nouveau au rendez-vous’’ de la deuxième phase du PSE. 
 
Il a souligné les ‘’progrès extraordinaires’’ accomplis par le Sénégal, qui a misé sur une ‘’stratégie de diversification’’, avec ‘’plusieurs secteurs’’ participant à la croissance.
 
Bruno Le Maire estime que le Sénégal a ‘’adopté une stratégie à la hauteur de ses ambitions, notant qu’il a enregistré une croissance de 7, 2 % en 2017, contre une moyenne de 3, 3 entre 2009 et 2013.
 
Le pays a comme ‘’atout majeur’’ sa ‘’stabilité incarnée’’ par le président Macky Sall, a-t-il poursuivi.
 
Il a précisé que les engagements de la France envers le PSE 2 traduisent ‘’un choix politique clair’’ du président Macron vis-à-vis du président de la République du Sénégal.
 
’’C’est beaucoup, mais c’est un choix politique clair du président Macron vis-à-vis de son ami Macky Sall’’, a-t-il lancé. ‘’La vision et la stratégie sont bonnes’’, a-t-il commenté, ajoutant que la France soutient ‘’la stabilité politique qu’incarne le président Macky Sall’’.
 
Lors de la première phase du PSE, déroulé entre 2014 et 2018, la France avait mis un milliard d’euros à la disposition des autorités sénégalaises, augmentant considérablement le montant de ses engagements initiaux, qui étaient de 600 millions d’euros.
 
Ce lundi, le Sénégal a obtenu de ses partenaires au développement des engagements d’un montant total de 7356 milliards de francs CFA en faveur de la deuxième phase du PSE. Il n’était pourtant venu solliciter que 2850 milliards.

ASG/AKS/OID