Matam désormais autonome en matière de certification de semences, se félicite Moussa Baldé
APS
SENEGAL-AGRICULTURE

Matam désormais autonome en matière de certification de semences, se félicite Moussa Baldé

Boyinadji (Matam), 6 juil (APS) - La région de Matam peut désormais compter sur des infrastructures lui garantissant son indépendance en matière de conditionnement et de certification des semences, une avancée qui impacte sur les coûts de production des paysans de la zone, a salué lundi le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Moussa Baldé.

"Nous avons visité un centre de traitement et de conditionnement de semences qui rend la région de Matam indépendante pour le processus de conditionnement et de certification de semences", a-t-il expliqué au cours d’un déplacement à Boyinadji, un village du département de Matam dont il visitait le centre de traitement et de conditionnement de semences. 
 
Selon Moussa Baldé, avant la mise à disposition de ces infrastructures, les producteurs de Matam se rendaient "jusqu’à Richard Toll pour faire ce travail, ce qui rendait leurs coûts de production très élevés, donc non rentables’’.
 
Il a félicité les partenaires de l’Etat du Sénégal, dont la FAO, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, pour leurs efforts ayant permis à la région de Matam de devenir autonome en certification de semences. 
 
L’Etat du Sénégal, dans le cadre de son programme de résilience économique, a réservé "un volet important" à l’agriculture, lequel sera selon lui financé à hauteur de 60 milliards de FCFA par le budget national.
 
Les partenaires du Sénégal, d’une manière générale, ont répondu à l’appel lancé par le ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural, pour qu’ils viennent en aide aux producteurs nationaux, a-t-il indiqué.
 
Il a affirmé qu’à ce titre, le Fonds international de développement agricole (FIDA) avait mis à la disposition du Sénégal une ligne budgétaire de 1 milliard 200 millions de FCFA qui a permis à la 2e phase du Programme d’appui au développement agricole et à l’entrepreneuriat rural (PADAER) de distribuer gracieusement des kits aux quatre régions dans lesquelles ce projet intervient, à savoir Kolda, Kédougou, Matam et Tambacounda. 
 
Ces kits ont été distribués dans la région de Kolda il y a une semaine, a dit le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, précisant que 140 organisations paysannes sont concernées à Matam.
 

ADS/BK/MD