Mamadou Lamine Keita chargé de transmettre les doléances de 52 villages du Fogny aux pouvoirs publics
APS
SENEGAL-DEVELOPPEMENT-DOLEANCES

Mamadou Lamine Keita chargé de transmettre les doléances de 52 villages du Fogny aux pouvoirs publics

Petit Coulaye (Bignona), 4 déc (APS) - Cinquante-deux villages du Fogny (département de Bignona) ont choisi le député Mamadou Lamine Keita pour ‘’porter le combat’’ en vue de la satisfaction de leurs ‘’récurrentes doléances’’ liées au manque d’infrastructures socio-économiques de base devant connecter cette ‘’zone de production aux zones de consommation’’.
 
‘’Le Fogny du sud est une zone pleine de potentialités, mais nous ne parvenons toujours pas à écouler nos produits. C’est pourquoi nous avons initié cette rencontre avec le député Mamadou Lamine Keita pour qu’il soit notre interprète à l’Assemblée nationale et auprès des pouvoirs publics’’, a déclaré le chef de village de Petit Coulaye, Lamine Manga.
 
Il s’exprimait en marge d’une rencontre des populations venant de plusieurs villages du Fogny avec une délégation dirigée par l’ancien ministre Mamadou Lamine Keita.

Des élus locaux, le délégué régional sud de la SENELEC et le chargé des Infrastructures au PPDC (Projet pôle pour le développement de la Casamance), ont pris part à cette rencontre qui a lieu à Petit Coulaye.
 
A la place publique, sous un grand arbre ombrageux, jeunes, femmes et notables ont égrené les doléances, insistant sur les principales préoccupations que sont ‘’la réhabilitation et le bitumage de la route qui mène à la nationale 5, le démarrage du réseau hydraulique, l’électrification et d’autres besoins sociaux de base’’.
 
‘’Ce sont des villages qui sont à mi chemin entre les communes de Tenghory, Sindian et Oulampane. Les populations ont souhaité nous rencontrer pour échanger sur les préoccupations et nous demander d’aller porter ces doléances aux pouvoirs publics et à l’Assemblée nationale’’, a souligné Mamadou Lamine Keita, à la fin de la rencontre.
 
Le maire de Bignona a fait valoir qu’une résolution des problèmes du Fogny permettra une meilleure exploitation des énormes potentialités qu’il renferme au grand bénéfice de la région et du pays. ‘’Vous serez écœuré si vous venez ici en période de mangue. Vous verriez un tapis de mangues pourries à pertes de vue, faute d’une piste de production pour l’évacuation des produits’’, a regretté l’ancien ministre de la Jeunesse.
 
Parlant de la route du Fogny sud qui va de Bignona à Mampalago en passant par Francounda, Taou, Ousseuk, Petit Coulaye, Badiouré, Kourouk ou encore Bougoutoub, M. Keita a insisté sur l’urgence quant à sa réhabilitation. ‘’Nous avons pris bonne note avec l’engagement résolu de porter ces préoccupations auprès des ministères concernés. Nous allons surtout nous engager pour cette route indispensable pour l’écoulement des produits’’, a assuré le député.

MTN/ASG