Blanchiment d’argent : l’OFNAC pour une coopération durable avec les institutions sous-régionales (communiqué)
APS
SENEGAL-ECONOMIE-GOUVERNANCE

Blanchiment d’argent : l’OFNAC pour une coopération durable avec les institutions sous-régionales (communiqué)

Dakar, 21 sept (APS) - La présidente de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (OFNAC), Seynabou Ndiaye Diakhaté, a souhaité, jeudi, à Dakar, voir se pérenniser la coopération entre le Sénégal et les institutions sous-régionales de veille et de lutte contre le blanchiment d’argent, rapporte un communiqué.
 
Mme Diakhaté, recevant une délégation des experts évaluateurs du Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’Ouest (GIABA), "a émis le vœu que la coopération qui s’est instaurée entre le Sénégal et les institutions sous-régionales de veille et de lutte contre le blanchiment d’argent sale soit pérennisée". 
 
La rencontre entre les experts du GIABA et les responsables de l’OFNAC s’inscrit dans le cadre d’une mission d’évaluation du dispositif sénégalais de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LBC/FT), selon le communiqué.
 
Des responsables de la CENTIF, la Cellule nationale de traitement des informations financières au Sénégal, ont pris part à cette réunion inscrite dans "le calendrier des rencontres consacrées à l’évaluation mutuelle du Sénégal".
 
La présidente de l’OFNAC "s’est félicitée de la démarche du GIABA et de l’importance primordiale qu’il accorde à l’évaluation des pays dans ce projet commun de lutte contre la délinquance sous toutes ses formes", rapporte le communiqué.
 
Il signale que la rencontre a permis à l’OFNAC de partager avec le GIABA son expérience de près de cinq ans d’activité dans le cadre de la lutte contre la corruption. 
 
"Nous sommes là pour discuter des défis qui nous interpellent tous, recueillir vos avis sur les approches préconisées et nous inspirer des bonnes pratiques qui vont nous permettre non seulement d’améliorer la note du Sénégal, mais également de faire profiter aux autres de l’expérience sénégalaise", ont souligné les experts du GIABA cités par le communiqué.


BK/ESF