Les PME,
APS
SENEGAL-ENTREPRENARIAT

Les PME, "levier de lutte contre la pauvreté et facteur de croissance" (officiel)

Dakar, 27 juin (APS) – Les petites et moyennes entreprises (PME) représentent un "levier de lutte contre la pauvreté, un facteur de croissance économique avéré et un tremplin vers l’émergence économique’’, a déclaré jeudi le directeur de cabinet du ministre du Commerce et des PME, Ousmane Goudiaby.
 
’’Les PME qui composent la grande majorité des entreprises sénégalaises, environ 99,8% des unités recensés en 2016, constituent un levier de lutte contre la pauvreté, un facteur de croissance économique avéré et un tremplin vers l’émergence économique’’, a-t-il déclaré.
 
M. Goudiaby s’exprimait ainsi à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la journée internationale des micro, petites et moyennes entreprises, une journée instituée par les Nations unies en 2017 afin de mieux faciliter l’accès des PME aux financements.
 
L’Assemblée générale des Nations Unies a adopté à l’unanimité le 06 avril 2017, la résolution proclamant le 27 juin, journée des micro, petites et moyennes entreprises, en lien notamment avec l’atteinte des Objectifs de développement durable.
 
L’objectif de cette journée placée sous le thème ’’La contribution des PME à l’économie’’, est d’assurer et d’encourager les Etats membres à ’’faciliter [sa] célébration [...] afin d’attirer l’attention du public et des actions pour soutenir les entreprises’’.
 
’’Il s’agit plus spécifiquement pour nous de partager les résultats issus de l’étude sur la contribution des PME au PIB, à l’emploi et au commerce extérieur, réalisée par l’Agence nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD), en collaboration avec l’Agence de Développement et d’Encadrement des PME (ADEPME)’’, a expliqué Ousmane Goudiaby.
 
Selon le directeur général de l’ANSD, Babacar Ndir, les PME participent à hauteur de 36% du PIB. Et leur contribution aux exportations est passée de 11,2% en 2014 à 13,6% en 2016.
 
Sur les 844 mille 268 emplois enregistrés par le Recensement général des entreprises (EGE) en 2014, 80,5% sont créés par les PME, a-t-il ajouté.
 
Selon le représentant-résident de l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel au Sénégal (ONUDI), Christophe Yvetot, ’’il y a plus de 400 mille micro et petites moyennes entreprises qui travaillent tous les jours au Sénégal’’.
 
’’Imaginons que ces 400 mille micro petites et moyennes entreprises puissent créer un deux, trois ou dix emplois, le problème de l’emploi serait résolu au Sénégal’’, a-t-il souligné.
 
Fort de ce constat, Christophe Yvetot est d’avis que le Sénégal a ‘’tous les moyens et instruments’’ nécessaires pour faire de ces PME ‘’un élément essentiel dans la transformation industrielle du pays’’.
 
Le représentant résident de l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel au Sénégal a sur ce point invité les PME à ‘’mettre plus de technicité et d’intelligence’’ dans les produits exportés. 
 
Il a aussi invité ces PME à se ‘’mutualiser’’ pour mieux ‘’négocier avec leurs fournisseurs, avoir accès à des nouveaux marchés et petit à petit, entrer dans le commerce international’’.

MK/OID/ASG