Les engagements du FONGIP ont atteint 1, 8 milliard de francs dans le nord (administrateur)
APS
SENEGAL-INVESTISSEMENTS

Les engagements du FONGIP ont atteint 1, 8 milliard de francs dans le nord (administrateur)


Saint-Louis, 20 sept (APS) – Le Fonds de garantie des investissements prioritaires (FONGIP) a injecté un milliard huit cent trente-huit millions de francs CFA dans différentes localités du nord du Sénégal, a révélé son administrateur général, Doudou Ka.




"Les engagements financiers du FONGIP au profit de producteurs agricoles et autres porteurs de projets dans différentes localités des régions de Saint-Louis, Matam et Louga ont à ce jour atteint 1, 838 milliard de francs", a-t-il notamment lundi à Saint-Louis.


S’adressant à des journalistes dans la soirée à l’issue d’une tournée de quatre jours dans les régions de Saint-Louis et de Matam, l’administrateur général du FONGIP a cité entre autres projets et programmes bénéficiant de l’appui de la structure, un projet d’investissement agricole au profit de 520 jeunes de Ross-Béthio, l’appui à la production et à mise en place d’unité de transformation, l’acquisition de matériel agricole.


"La tournée a permis de faire une évaluation concrètes du actions du FONGIP dans le nord. Elle fait suite à la mise en œuvre depuis plusieurs mois d’une nouvelle stratégie d’intervention dans cette zone importante au regard de ses fortes potentialités", a expliqué M. Ka.


"On s’est également rendu compte de la qualité des équipements et autres matériel agricole. C’est du matériel de qualité et des efforts doivent être faits dans la maîtrise des techniques de maintenance de ces engins qui coûtent cher", a-t-il souligné.


L’administrateur du FONGIP a, à cet égard, invité les collectivités locales à intervenir dans la formation pour appuyer l’Etat qui a déjà initié un programme d’enrôlement de 10 000 jeunes dans la formation en maintenance des engins agricoles.


Il a également relevé d’autres difficultés liées entre autres à l’absence d’institutions financières dans des zones à forte potentialités, à la maîtrise technique de montage des projets.


’’Le FONGIP n’intervient pas directement. Nous devons passer par des institutions financières avons donc besoin de leur présence dans ces localités. Nous avons d’ailleurs lancé un appel dans ce sens. Nous avons également déployé des agents techniques de projets afin d’aider les acteurs à la base’’, a-t-il rappelé.


AKS/OID