Diourbel : les acteurs invités à s’approprier la ’’chambre froide’’
APS
SENEGAL-ECONOMIE

Diourbel : les acteurs invités à s’approprier la ’’chambre froide’’

Diourbel, 15 déc (APS) - L’adjoint du maire de la commune de Diourbel, Mbaye Diakhaté a invité mardi, les acteurs à s’approprier la ’’chambre froide’’ communale pour résoudre les problèmes de conservation des produits halieutiques et des fruits et légumes.
 
"La chambre froide est une problématique assez facile à gérer parce que l’infrastructure est là (...) Maintenant, les acteurs de la filière, les commerçants doivent s’en approprier. Les locaux sont toujours fonctionnels", a-t-il notamment déclaré suite à une interpellation de son collègue Cheikh Tidiane Badiane sur le manque de chambre froide dans le département de Diourbel.
 
"L’infrastructure a été construite du temps de Jean Collin. La mairie a fait des travaux connexes, il y a l’eau et l’électricité. C’est un ancien projet maintenant, il faut mettre en place une commission pour aller voir les modalités de fonctionnement", a rappelé Mbaye Diakhaté, par ailleurs président de la commission santé du conseil départemental de Diourbel. 
 
Selon lui, la commune a besoin de cette infrastructure, insistant surtout sur la nécessité de résoudre le problème de la disponibilité des produits halieutiques.
 
M. Badiane, par ailleurs conseiller départemental chargé du développement rural, a pour sa part souligné l’urgence pour Diourbel d’avoir une chambre froide pour régler le problème de conservation des produits.
 
Les travaux sont à l’arrêt depuis des années, a-t-il déploré, estimant que "c’est une nécessité vitale pour la conservation des produits halieutiques, les fruits et légumes". 
 
A l’en croire, c’est un investissement important pour les populations mais qui est laissé en rade. C’est un manque de suivi des autorités municipales.
 
‘’Les gens n’ont pas où garder leurs provisions. Le poisson coûte cher à Diourbel parce qu’il n’y a pas de conservation (...) Une chambre froide dans un département, c’est une nécessité", a insisté Cheikh Tidiane Badiane.

FD/ASB/AKS