Le tourisme sénégalais connait un
APS
SENEGAL-FRANCE-TOURISME

Le tourisme sénégalais connait un "regain d’intérêt"

De l’envoyé spécial de l’APS, Ousmane Ibrahima Dia

Paris, 29 sept (APS) – Le tourisme sénégalais connait un "regain d’intérêt" grâce aux actions entreprises depuis 2012 par l’Etat, a déclaré, vendredi, à Paris, le directeur général de l’Agence sénégalaise de promotion touristique (ASPT), Mouhamadou Bamba Mbow.
 
"Des partenaires ont retrouvé la confiance", a dit M. Mbow aux journalistes à la fin de la 39ème édition de l’IFTM Top Resa, le salon du tourisme qui se tenait depuis mardi au Parc des expositions, porte de Versailles.
 
Plus de 80 structures sénégalaises concernées par le tourisme ont pris part à cet évènement. On peut citer la SAPCO (aménagement de sites touristiques), l’AIBD, l’ADS (aéroports), le FONSIS, l’APIX (investissements) et l’ANACIM (aviation civile).
 
Le ministre sénégalais du Tourisme, Mame Mbaye Niang, a visité le stand de son pays à l’IFTM Top Resa.
 
Selon le directeur général de l’ASPT, des marques qui avaient quitté le Sénégal à cause de l’épidémie de fièvre Ebola dans d’autres pays de la sous-région commencent à revenir.
 
A Paris, la délégation sénégalaise a reçu un nombre important de professionnels français du tourisme, a souligné Mouhamadou Bamba Mbow, estimant que la destination Sénégal intéresse de plus en plus de touristes.
 
"Maintenant, il y a lieu de voir les choses à améliorer pour vendre davantage cette destination", a-t-il ajouté.
 
"Il y aura un rythme soutenu de promotion, une promotion intelligente du secteur, dans le cadre d’une démarche inclusive avec le secteur privé", a assuré le directeur général de l’ASPT.
 
Aux yeux de Mouhamadou Bamba Mbow, la promotion du tourisme est une action "continue", qui va au-delà des salons et autres rencontres de vulgarisation de ce secteur.
 
Il estime que l’innovation doit être au cœur de l’offre touristique sénégalaise.
 
Le gouvernement sénégalais, par le biais de son Plan Sénégal émergent, veut hisser le Sénégal dans le Top-5 des destinations touristiques africaines, avec un objectif de trois millions de touristes par an à atteindre au plus tard en 2023.
 
Pour y arriver, l’Etat envisage la création de trois à six "zones touristiques intégrées" et le développement des activités de micro-tourisme. 
 
La 39ème édition de l’IFTM Top Resa réunit pendant quatre jours (26-29 septembre) des acteurs du tourisme à Paris. 
 
Créé en 1978, le "Top Resa" se tenait à Deauville et était dédié uniquement aux loisirs. En 2008, le salon change légèrement de nom pour s’appeler "IFTM Top Resa".
 
Il emménage à Paris et devient un salon "multi-cibles", couvrant "tous les motifs de déplacements" : loisirs, affaires et événementiels. 

OID/ESF/BK