Le PIB en repli de 1, 7 % au premier trimestre 2020 (ANSD)
APS
SENEGAL-ECONOMIE

Le PIB en repli de 1, 7 % au premier trimestre 2020 (ANSD)

Dakar, 27 juil (APS) – Le Produit intérieur brut du Sénégal a enregistré, au premier trimestre 2020, une baisse de 1, 7 % comparativement au dernier trimestre de l’année précédente, a-t-on appris de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD).
 
"Au premier trimestre de l’année 2020, le Produit Intérieur Brut (PIB) en volume, corrigé des variations saisonnières (CVS), a connu une baisse de 1,7 %, par rapport au quatrième trimestre de 2019", rapporte la structure dans une note sur les évolutions économiques récentes. 
 
Le document consulté à l’APS souligne que ce résultat était imputable à un recul de 3, 2 % de l’activité dans le secteur tertiaire alors qu’une bonne tenue du secteur primaire a été relevé à travers une bonification de 1, 6 %.
 
Dans le même temps, un repli de 3, 2 % des taxes nettes de subventions sur les produits a été notée, relève le rapport.
 
Il y est fait état d’une bonne tenue de l’activité dans le secteur primaire à la faveur d’une hausse de 32, 2 % de la valeur ajoutée dans le secteur de la pêche bien qu’amoindrie par la baisse de 3, 1 % de la valeur ajoutée de l’élevage et de 0, 5 % de celle de l’agriculture.
 
L’ANSD indique également que la légère hausse de l’activité du secteur secondaire résultait des performances enregistrées dans les sous-secteurs de la fabrication d’autres produits manufacturiers (+4,3%) et des activités chimiques (+2,5%), entre autres.
 
Cet accroissement noté dans le secteur a été contrebalancé par les baisses notées dans l’activité de certaines branches telles que la fabrication de produits agro-alimentaires (-2,7%) et la fabrication de ciment et d’autres matériaux de construction (-3,9%), fait-on savoir.
 
Le rapport lie ainsi la contraction secteur tertiaire au recul de l’activité dans la quasi-totalité des sous-secteurs tels que l’hôtellerie (-12,2%), les services immobiliers (-11,0%), le transport (-7,6%), les autres activités de services (-6,6%), l’information et la communication (-5,7%) et le commerce (-0,6%).
 
Du côté de la demande, en variation trimestrielle, la formation brute de capitale fixe et la consommation finale ont baissé respectivement de 5,2% et 4,4% au premier trimestre de 2020, assure l’ANSD.
 
AKS/ASB