Le PIB du Sénégal projeté à 1,1%, selon le FMI
APS
SENEGAL-ECONOMIE

Le PIB du Sénégal projeté à 1,1%, selon le FMI

Dakar, 15 juin (APS) - Le produit intérieur brut (PIB) du Sénégal devrait s’établir à 1,1% en 2020, contre 5,3% en 2019, a annoncé Corinne Deléchat, une responsable du Fonds monétaire international (FMI). 
 
Mme Deléchat a dirigé une mission virtuelle au Sénégal, du 2 au 12 juin 2020, pour mener des entretiens dans le cadre de la première revue de l’accord avec le FMI au titre de l’Instrument de coordination de la politique économique (ICPE) 
 
"La pandémie Covid-19 a un impact significatif sur l’activité économique accentué par les mesures de fermeture des frontières, le couvre-feu et la distanciation sociale", a-t-elle indiqué à l’issue de cette mission.

Elle a déclaré que "le taux de croissance du PIB est projeté à 1,1% pour l’année 2020 contre 5,3% en 2019", prévisions reposant "sur la maîtrise de l’évolution de la pandémie, la mise en œuvre des mesures de soutien à l’économie et une reprise graduelle de l’activité au cours du second semestre de 2020".
 
Ces prévisions "sont toutefois marquées par d’importants risques à la baisse", a tempéré Mme Deléchat, avant de rappeler la mise en place, par le gouvernement sénégalais, d’un "programme de résilience économique et sociale afin de renforcer le système de santé et de soutenir les ménages, la diaspora sénégalaise ainsi que les entreprises et leurs salariés".
 
En avril 2020, le FMI a décaissé 442 millions de dollars EU (100% du quota du Sénégal) soit environ 263 milliards de FCFA ou 2% du PIB, au titre de l’instrument de financement rapide (IFR) et de la facilité de crédit rapide (FCR).
 
L’institution financière précise qu’il s’agit d’"un soutien immédiat en termes de liquidités afin d’appuyer l’Etat dans le cadre de la mise en œuvre de son plan de riposte".
 
Elle juge satisfaisante la mise en œuvre du programme soutenu par l’ICPE. "À fin décembre 2019, toutes les cibles quantitatives du programme sauf une concernant le pourcentage des marchés publics de gré à gré ont été atteintes, et des progrès significatifs ont été accomplis dans la mise en œuvre des objectifs de réforme pour fin juin", se réjouit Corinne Deléchat. 
 
Le FMI souligne que ses services "saluent la finalisation de la stratégie de mobilisation des recettes à moyen terme, dont la mise en œuvre dès la deuxième moitié de 2020 soutiendra les mesures de relance de l’économie".

ASG/BK