Le MEDS pour la poursuite de la révision du dispositif d’accompagnement du secteur privé
APS
SENEGAL-ECONOMIE-PERSPECTIVES

Le MEDS pour la poursuite de la révision du dispositif d’accompagnement du secteur privé

Dakar, 16 mars (APS) - Le président du Mouvement des entreprises du Sénégal (MEDS) Mbagnick Diop a préconisé samedi à Dakar la poursuite du processus de révision du "dispositif d’accompagnement du secteur privé pour davantage l’adapter aux besoins actuels’’ des entreprises nationales.

L’ambition du MEDS "est de devenir plus créative, plus dynamique et davantage engagée dans la voie de l’émergence nationale et de la compétence distinctive dans la promotion et le management de l’action entrepreneuriale", a-t-il déclaré à l’ouverture de la 19e assemblée générale de l’organisation patronale dont il est le président.
 
Pour ce faire, Mbagnick Diop préconise que "les possibilités d’accès’’ des entreprises sénégalaises au marché national soit sensiblement accrues, de même que "le niveau de financement des MPE’’.
 
Il suggère aussi que soit révisé "le dispositif d’accompagnement du secteur privé pour davantage l’adapter aux besoins actuels de l’entreprise nationale, en favorisant et développant le partenariat entre les entreprises nationales et les investisseurs étrangers (...)". 
 
Il a relevé, dans le même esprit, "la nécessité de poursuivre l’allègement des charges fiscales sur les entreprises non éligibles aux régimes dérogatoires". 
 
"Notre plaidoyer de ce jour est surtout le reflet de notre feuille de route, c’est-à-dire de celle de l’entreprise nationale qui par sa définition ou par sa taille, est une PME ou TPE, comme le sont la plus part des entreprises membres de notre mouvement", a-t-il souligné. 
 
Selon Mbagnick Diop, le secteur privé national, après avoir souscrit au Plan Sénégal émergent (PSE) dont la phase II sera déroulée de 2019 à 2024, compte désormais "ouvrir une nouvelle page" de l’entreprise sénégalaise.
 
"Le secteur privé national, ayant souscrit au plan quinquennal 2019-2024 de l’Etat du Sénégal à travers la phase II du PSE, voudrait dès maintenant ouvrir une nouvelle page de l’entreprise sénégalaise", a-t-il dit.
 
 Aussi fait-il valoir que "la compétitivité et la bataille économique et stratégique sont devenues aujourd’hui un enjeu fondamental pour les pays et les entreprises gagnantes, à l’échelle de notre planète". 
 
Mbagnick Diop note par ailleurs que la 19e session de l’assemblée générale du MEDS, qui sera l’occasion de renouveler le bureau exécutif et le conseil d’administration de cette organisation, constitue "un grand moment d’échanges, de rencontres, d’évaluation’’ de ses projets, mais aussi de programmation de ses "agendas d’actions".
 
 

DS/BK