Le gouverneur de la BCEAO sur l’interchangeabilité du franc CFA : ’’La réflexion se poursuit’’
APS
SENEGAL-AFRIQUE-ECONOMIE

Le gouverneur de la BCEAO sur l’interchangeabilité du franc CFA : ’’La réflexion se poursuit’’

Dakar, 8 mars (APS) - Le processus technique et de réflexion devant aboutir à l’interchangeabilité du franc CFA de l’Afrique de l’Ouest et du Centre "est toujours en cours", a assuré, mercredi, à Dakar, le gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), Tiémoko Meyliet Koné.
 
"C’est un processus qui est toujours en cours pour trouver les moyens techniques et surtout opérationnels de cette interchangeabilité entre le CFA de l’Afrique de l’Ouest et du Centre", a-t-il dit au cours d’un petit déjeuner de presse, en marge de l’ouverture de la réunion du Bureau de l’Association des Banques centrales africaines (ABCA). 
 
Avec le nouveau gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) "les discussions ont repris", a annoncé M. Koné. 
 
"C’est un projet sur lequel on a beaucoup travaillé mais dans le contexte actuel, il faut prendre des précautions contre le blanchiment, contre le financement du terrorisme et contre la circulation illicite des flux financiers", a expliqué le gouverneur de la BCEAO.
 
"On n’avait pas besoin de prendre en compte ces aspects à une certaine époque mais aujourd’hui, il le faut. Cela complique l’opérationnalisation d’une telle approche", a souligné le gouverneur de la BCEAO.
 
L’Institut d’émission commun aux huit Etats membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), qui assure le secrétariat de l’ABCA, et apporte "une contribution significative au processus d’intégration monétaire en Afrique", lit-on dans une note remise à des journalistes.
 
Le siège de la BCEAO abrite traditionnellement tous les ans la première réunion ordinaire du Bureau de l’Association des Banques centrales africaines, selon la même source.
 
Cette dernière a pour objectifs de "favoriser la coopération dans les domaines monétaire, bancaire et financier en Afrique, de contribuer à la formulation de principes pour l’application des accords conclus entre les pays africains et de contribuer au renforcement des efforts visant l’instauration et le maintien de la stabilité des prix et de la stabilité financière dans le continent".
 
Il s’agit également pour l’ABCA d’étudier l’efficacité des institutions économiques et financières dans lesquelles des pays africains ont des intérêts afin de proposer les voies et moyens de leur amélioration.
 
A l’occasion de cette réunion, le Bureau de l’ABCA examinera l’état d’avancement du projet d’intégration monétaire en Afrique, notamment celui portant sur la création d’une Banque centrale africaine.
 
L’ABCA est présidée par le gouverneur de la Banque centrale du Nigéria (CBN, en anglais), Godwin Emefiele, qui a procédé à l’ouverture de cette réunion prévue pour deux jours.

ADL/BK