Le gouvernement satisfait du PSE (communiqué)
APS
SENEGAL-DEVELOPPEMENT

Le gouvernement satisfait du PSE (communiqué)

Paris, 16 déc (APS) - Le gouvernement sénégalais dresse un bilan satisfaisant du Plan Sénégal émergent (PSE), ‘’cadre de référence des interventions des acteurs au développement’’ depuis 2014.
 
Ce plan répond à la nécessité de ‘’la mise en place des fondamentaux de l’émergence et la promotion de la Gestion axée sur les résultats de développement dans l’Administration Publique’’, rappelle-t-il dans un communiqué parvenu à l’APS.
 
Au chapitre des acquis de la première phase, le gouvernement cite tout d’abord la consolidation des fondamentaux de l’émergence au cours de ces quatre premières années de mise en œuvre du PSE. ‘’En effet, le cadre macroéconomique s’est stabilisé, dans un contexte de mise en œuvre de l’instrument de soutien à la politique économique. L’Etat du Sénégal a mis en place des infrastructures structurantes d’appui à la productivité économique’’, souligne-t-il. 
 
Au nombre des chantiers achevés ou lancés, il cite notamment le nouvel aéroport international Blaise Diagne de Diass, le prolongement de l’autoroute Dakar-Diamniadio, l’autoroute Thiès-Touba, le désenclavement des zones de production.
 
L’équipement du monde rural, le Train express régional (TER), le Parc industriel de Diamniadio, la réhabilitation de la ligne ferroviaire Dakar-Bamako, le développement de nouveaux pôles touristiques, etc. sont aussi évoqués.
 
‘’En outre, le Sénégal a enregistré des progrès substantiels dans l’amélioration du climat des affaires, à travers la mise en œuvre du Programme triennal de Réformes de l’Environnement des Affaires et de la Compétitivité (PREAC), pour se hisser parmi les meilleurs réformateurs du monde’’, se félicite-t-il encore. 
 
Il rappelle également la création des zones économiques spéciales (ZES) à Diamniadio, Diass et Sandiara, pour ‘’accroître les opportunités économiques du secteur privé et amorcer l’industrialisation durable du pays’’. Il s’y ajoute que la croissance frôle désormais les 7%.
 
Le PSE a été adopté en novembre 2012 par le Gouvernement et l’ensemble de ses partenaires au développement. Cette nouvelle stratégie ‘’repose sur la vision d’un Plan stratégique […] visant l’émergence économique à l’horizon 2035’’. 
 
‘’Le Plan d’Actions Prioritaires, articulé sur la période 2014-2018, constitue le document de référence des interventions de l’Etat, des partenaires techniques et financiers, du partenariat public-privé et de la participation citoyenne, à moyen terme.’’
 
Dans sa première phase, le PSE reposait sur trois axes. Le premier est la transformation structurelle de l’économie. Le deuxième axe est orienté vers une amélioration significative des conditions de vie des populations, une lutte plus soutenue contre les inégalités sociales. Le troisième axe porte sur le renforcement de la sécurité, de la stabilité et de la gouvernance, de la protection des droits et de la consolidation de l’Etat de droit.
 
Ce mardi, le gouvernement rencontre à Paris ses partenaires techniques et financiers pour mobiliser des ressources complémentaires pour la phase II du PSE avant la tenue, le lendemain, d’un forum des investisseurs.

ASG