FMI : le conseil d’administration décerne un satisfecit au Sénégal
APS
SENEGAL-ECONOMIE

FMI : le conseil d’administration décerne un satisfecit au Sénégal

Dakar, 18 juil (APS) - Le conseil d’administration du FMI a décerné un satisfecit au Sénégal, après avoir approuvé son programme économique et financier, appuyé par l’instrument de coordination de la politique économique (ICPE).
 
‘’La mise en œuvre du programme a été satisfaisante : tous les objectifs quantitatifs, sauf un, ont été atteints à fin décembre 2019, et les réformes structurelles ont bien progressé’’, souligne le FMI, dans un communiqué paru sur son site officiel.
 
Le communiqué indique que ‘’les objectifs quantitatifs du programme ICPE pour fin juin et fin décembre 2020 sont en train d’être ajustés afin que l’impact de la pandémie soit pris en compte, et les objectifs de réforme sont simplifiés afin que les autorités puissent se concentrer sur la crise’’.
 
Il relève une sensible modification par la pandémie de COVID-19 des perspectives établies au moment de l’approbation de l’accord ICPE. L’apparition de cette maladie a ‘’mis fin à une période de croissance vigoureuse qui a avoisiné en moyenne 6½ % au cours des six dernières années’’, signale-t-il. 
 
‘’Les mesures d’endiguement, le ralentissement de la demande extérieure, la baisse des envois de fonds des travailleurs expatriés et l’arrêt soudain des déplacements et du tourisme portent un coup dur à l’économie sénégalaise. Il est maintenant prévu que la croissance du PIB atteindra 1,1 % en 2020, contre 5,3 % en 2019, la vigueur de la reprise étant entourée d’une grande incertitude et exposée à des risques considérables’’, révèle le FMI.
 
Les autorités ont pris des mesures importantes pour contenir la pandémie et en atténuer les répercussions économiques, avec l’appui de financements supplémentaires de la part de leurs partenaires au développement et de la participation à l’initiative de suspension du service de la dette appuyée par le G20 et le Club de Paris. 
 
En avril, le FMI a décaissé 323,6 millions de DTS (environ 442 millions de dollars, ou 100 % de la quote-part du pays) au titre de l’instrument de financement rapide et de la facilité de crédit rapide pour aider le Sénégal à satisfaire les besoins urgents de financement de la balance des paiements qui sont liés à la pandémie.
 
Les services du FMI et les autorités se sont entendus sur une loi de finances révisée pour 2020 qui intègre la riposte à la COVID-19, avec une hausse considérable des dépenses de santé, un soutien ciblé aux personnes vulnérables et des mesures de stabilisation économique de grande ampleur.

Le déficit budgétaire augmentera temporairement à 6,1 % du PIB et, une fois que la situation reviendra à la normale, il devrait redescendre à 3 % du PIB d’ici 2022, ce qui correspond au critère de convergence budgétaire régionale.

ASG