Le CNP et le MDEF veulent construire
APS
SENEGAL-FRANCE-ECONOMIE

Le CNP et le MDEF veulent construire "un partenariat équilibré"

Dakar, 23 sept (APS) – Les responsables du Conseil national du patronat sénégalais (CNP) et du Mouvement des entreprises de France (MDEF), ont fait part lundi à Dakar de leur volonté de construire ’’un partenariat équilibré’’.
 
’’Nous sommes ravis d’accueillir donc au Sénégal, une délégation de MDEF international qui vient en mission d’affaire et de partenariat avec le secteur privé sénégalais pour qu’on construise ensemble, des relations d’affaires qui nous permettent de développer nos business, mais surtout de mettre en place un partenariat’’, a dit le Vice-président du CNP, Antoine Ngom.
 
M. Ngom s’exprimait à l’occasion du point de presse conjoint de l’APIX, du MDEF et du CNP, suite à une visite de trois jours, au Sénégal d’une délégation du MDEF, composée de plus de quarante entreprises françaises évoluant dans différents secteurs économiques.

Cette cohorte d’entreprises françaises conduite par le président du Conseil d’entreprise France-Afrique de l’Ouest et président d’Orange Middle-Est & Africa, Bruno Mettling a été invité au Sénégal par le CNP et l’APIX pour voir ’’la manière dont elles peuvent investir au côté du secteur privé sénégalais dans un partenariat gagnant-gagnant’’.
 
Dans ce cadre, ‘’la rencontre qu’on a eue aujourd’hui nous a permis de commencer à mettre sur pied les bases d’un partenariat équilibré où en fait, nos entreprises et les entreprise françaises vont évoluer dans un partenariat de co-investissement de co-entreprise, avec comme priorité, la création de richesses au niveau national, mais également d’emplois sénégalais’’, a fait savoir Antoine Ngom.
 
Selon lui, le volet humain constitue un pan important dans ce nouveau partenariat pour répondre ensemble en matière d’investissement, à tout ce qui est projet lié au Plan Sénégal Emergent (PSE).
 
’’Nous sommes ici avec la ferme volonté de renouveler les partenariats existants et autant que faire se peut, investir ici avec des partenaires à nos côtés, des partenaires sénégalais’’, a affirmé le chef de la mission du MDEF, Bruno Mettling.
 
Concrètement, a-t-il dit, il va s’agir d’"investir avec nos partenaires sénégalais, créer le plus possible des entreprises de droit sénégalais de façon à ce qu’elles puissent participer à la vie du pays et payer leurs impôts dans le pays’’.
 
‘’Et enfin, former cette jeunesse et permettre ainsi de contribuer à cet effort très important qui nous concerne tous sur comment mieux intégrer dans la vie professionnelle, grâce à la formation, cette jeunesse sénégalaise’’, a-t-il ajouté.
 
‘’Voilà ce qu’on met derrière ce partenariat équilibré. Et le savoir-faire des entreprises qui m’accompagnent sera totalement mobilisé dans des conditions qui bénéficieront au pays, non seulement dans la conduite du projet du PSE, mais à plus long terme, dans la création d’emplois et dans la formation’’, a ainsi conclu Bruno Mettling.
 
Pour sa part, le Directeur général de l’Agence nationale en charge de la promotion de l’investissement et des grands travaux de l’Etat (APIX), Mountaga Sy, a souligné que ces différentes entreprises françaises en mission, représentent de par leur diversité ’’les six secteurs moteurs de croissance’’ du PSE, de ’’grandes entreprises’‘, de ’’grandes signatures’’, mais aussi des PME et des PMI.
 
’’Donc nous mettrons en relation avec l’ensemble de l’administration, des ministères sectoriels, nos experts, pour donner la présentation la plus exhaustive des palettes de projets sur lesquelles ils pourront s’engager avec le Sénégal, afin que les échanges de ces trois jours, puissent permettre d’aboutir rapidement à des intentions d’investissements qui seront transformées en investissements réels’’, a-t-il déclaré.

MK/OID/ASB