Le chef de l’Etat exhorte le gouvernement à poursuivre les réformes majeures
APS
SENEGAL-ECONMIE

Le chef de l’Etat exhorte le gouvernement à poursuivre les réformes majeures

Dakar, 31 oct (APS) – Le chef de l’Etat a exhorté, mercredi, le gouvernement à poursuivre les réformes majeures pour améliorer durablement l’environnement des affaires à la suite des ‘’résultats encourageants’’ du Sénégal dans le classement Doing Business 2020.
 
Macky Sall ‘’a, dans cet élan, exhorté le gouvernement à poursuivre les réformes majeures pour améliorer durablement l’environnement des affaires au Sénégal et consolider l’attractivité et la compétitivité de notre économie’’, selon le communiqué du Conseil des ministres. 
 
Lors de la réunion hebdomadaire du gouvernement, le président de la République a auparavant ‘’abordé l’environnement des affaires en magnifiant les résultats encourageants du Sénégal dans le classement Doing Business 2020 caractérisés par un bond de 18 places, faisant passer notre pays de la 141 ème à la 123 ème place sur 190 pays évalués’’. 
 
Le chef de l’Etat a, en outre, demandé au ministre de l’Economie de préparer la tenue, en décembre 2019, d’un Conseil Présidentiel de l’Investissement (CPI), moment fort de dialogue constructif entre le Chef de l’Etat et le secteur privé national. 
 
Le Sénégal occupe la 123e place sur 190 au nouveau classement du Doing Business 2020 rendu public ce jeudi, enregistrant ainsi, en un an, un gain de 4,9 points pour 18 places gagnées. 
 
Le Sénégal figurait à la 141e place du Doing Business 2019. Il gagne ainsi 59,3 points contre 54,4 dans le précédent rapport. 
 
Le pays doit ce bond à 2 réformes jugées majeures, à savoir l’augmentation de la base de données du bureau de crédits et la mise en place d’une plateforme électronique pour la déclaration et le paiement des taxes en ligne.
 
Cette mesure a permis la réduction de la durée dans l’exécution des procédures, a expliqué Maria Antonia Gamez dans sa présentation des résultats du Sénégal lors de la publication du nouveau rapport Doing Business par vidéoconférence.
 
De plus, le Sénégal s’est aussi distingué dans le raccordement à l’électricité, la création d’entreprise et les accords de prêts, a ajouté Mme Gamez, félicitant le Sénégal pour ces résultats qui placent le pays à la 16e place des économies de l’Afrique Subsaharienne.
 
Maria Antonia Gamez recommande toutefois au gouvernement sénégalais de travailler à assurer davantage la protection des investisseurs minoritaires, l’exécution des contrats et règlements de l’insolvabilité. 
 
Pour le spécialiste principal du secteur privé à la Banque mondiale, Laurent Corthay, l’Afrique subsaharienne est devenue la première région réformatrice au monde avec 73 réformes répertoriées dans le nouveau Doing Business.
 
"En cela, le Sénégal n’est pas en reste, puisque le pays est remonté de presque 40 positions ces 6 dernières années, comptabilisant au total 23 réformes reconnues par le Doing Business depuis le rapport de 2015", a-t-il indiqué.
 
Laurent Corthay dit également attendre des autorités sénégalaises qu’elles améliorent la concurrence afin de réduire les coûts et d’améliorer la qualité de service.
 
Dans cette perspective, le gouvernement sénégalais "doit créer un environnement incitatif pour les startups (…) qui révolutionnent pratiquement tous les secteurs de la vie, à l’image du commerce en ligne, des services médicaux et les services administratifs comme le paiement des impôts en ligne", a ajouté M. Corthay. 
 
Le directeur général de l’Agence pour la promotion de l’investissement et des Grands travaux (APIX), Mountaga Sy, souligne pour sa part un "résultat intéressant et exceptionnel pour le Sénégal, qui trois fois de suite se présente parmi les meilleurs réformateurs" dans le cadre du Doing Business.
 
Le rapport annuel du Doing Business porte sur l’amélioration de l’environnement des affaires dans 190 pays selon dix indicateurs spécifiques axés sur le cours de la vie de l’entreprise, de sa création à sa dissolution éventuelle.
 
OID/AKS