La phase 2 du PSE devrait contribuer à rectifier les faiblesses de ce plan (responsable)
APS
SENEGAL-ECONOMIE-SOCIETE

La phase 2 du PSE devrait contribuer à rectifier les faiblesses de ce plan (responsable)


Thiès, 17 nov (APS) - La phase 2 du Plan Sénégal émergent (PSE) devrait permettre de corriger les faiblesses notées dans la première dont l’élaboration, ’’dans un contexte d’urgence’’, a laissé en rade de nombreux acteurs, dont les collectivités territoriales, a indiqué Oumou Mbaye Sy, chef du service régional de la planification de Thiès.
 
La phase 1 du PSE (2014 à 2018) "a été fait dans un contexte d’urgence qui a été marqué par l’élaboration d’un document [fait] dans une démarche participative mais il y a beaucoup d’acteurs qui ont été laissés en rade compte, tenu des urgences qui se signalaient", a-t-elle souligné.
 
La phase 2 du PSE est "l’occasion de rectifier et surtout de mettre l’accent sur l’implication des collectivités territoriales", en vue d’atteindre "l’objectif du gouvernement de territorialiser les politiques publiques", a déclaré Mme Sy, s’adressant à des journalistes, en marge d’un comité régional de développement (CRD) de lancement de la phase 2 du PSE.
 
Aux yeux de la responsable du service régional de la planification de Thiès, cette vision ne sera concrétisée qu’avec l’implication des collectivités territoriales qui jouent "un rôle important" dans sa mise en œuvre.
 
"En terme de faiblesse aussi, on peut dire que jusqu’à présent, les régions n’ont pas la possibilité d’inscrire des projets dans leur dispositif de programmation et de financement du développement économique et social, et ce sera une occasion importante de prendre en compte les projets d’initiative régionale", a relevé Oumou Mbaye Sy.
 
Elle estime que les pouvoirs publics devront faire leur possible pour lever, avec la phase 2 du PSE, "cette contrainte majeure" qui existe depuis 2002.
 
Ce CRD était destiné à établir "une situation de référence, un diagnostic complet économique et social de toutes les collectivités territoriales du Sénégal", a-t-elle expliqué, précisant que dans le cas de Thiès, les 53 collectivités territoriales, communes et départements sont concernés.
 
Selon le chef de service régional de la Planification, ces deux activités seront déroulées de manière simultanée jusqu’en juin 2018.
 


FD/BK