Le bilan annuel
APS
SENEGAL-ECONOMIE

Le bilan annuel "permet de recadrer" les priorités du PSE, selon Cheikh Kanté


Dakar, 18 déc (APS) - Le bilan annuel va permettre de recadrer les priorités du Plan Sénégal émergent (PSE) dont 13 sur les 27 projets ont été lancés à ce jour, a souligné, lundi à Dakar, le ministre en charge du suivi de ce référentiel de la politique économique et sociale, Cheikh Kanté.
 


"Le PSE a donné des résultats spectaculaires. Nous avons fait un grand bond dans tous les secteurs de l’économie nationale. Il est question d’aborder le second plan d’actions prioritaires. Ce bilan va nous permettre de recadrer les priorités de ce plan et de renouveler ses équilibres de croissance qui va nous mener vers l’émergence" a souligné, Cheikh Kanté.


Pour le ministre en charge du suivi du PSE, "nous avons aujourd’hui des taux de croissance de 6,7% en 2017 et de 6,8% prévu en 2018. Nous allons relever les défis comme nous avons fait dans le passé. On peut donner l’exemple de la production annuelle de riz qui était à 400 mille tonnes et qui a été aujourd’hui doublée".


"Ce qui nous reste à faire est beaucoup plus important que ce que nous avons déjà fait" a indiqué Cheikh Kanté qui présidait l’ouverture de l’atelier de travail multisectoriel pour faire le bilan annuel de la mise en œuvre des projets et réformes phares du Plan Sénégal émergent (PSE).


Dans ce sillage, a expliqué Ibrahima Wade, le directeur du
Bureau opérationnel de suivi du PSE, "il y a une bonne progression au niveau de l’exécution des projets phares. Le taux de croissance qui suit une bonne trajectoire depuis que le PSE a été lancé. On est dans le cycle des 6% et on frôle même les 7%".


"Quand on regarde la courbe de progression de la croissance et celle de l’atteinte des différents résultats dans les secteurs des mines, de l’agriculture, la production rizicole,
la pêche, l’industrie on se rend compte que ce n’est pas étonnant que nous atteignons ce taux de croissance parce que les secteurs de production contribuent déjà de manière significative à la
croissance" a soutenu M. Wade.


"Sur le portefeuille des 27 projets phares, 13 ont été
lancés et autant pour les réformes phares. Cet atelier bilan est très important car cela nous permet de passer en revue de façon critique et objective mesurer les résultats et lever les contraintes" a-t-il ajouté.


Pour le directeur du Bureau opérationnel du suivi du PSE, "il y a des contraintes d’accès facilité au foncier et la maturation des projets".


M. Wade a indiqué qu’" la campagnie Air Sénégal S.A sera mise en exploitation en 2018 et beaucoup de projets autoroutiers vont être également réceptionnés".


SKS/PON