ACTUALITES
L’initiative ’’AFAWA’’ sera lancée au Sénégal en 2020 (Directrice)
APS
AFRIQUE-ECONOMIE-GENRE

L’initiative ’’AFAWA’’ sera lancée au Sénégal en 2020 (Directrice)

 De l’Envoyée spéciale de l’APS, Adama Diouf Ly

Johannesburg, 13 nov (APS) – L’initiative ‘’AFAWA’’ destinée à favoriser l’accès des femmes au financement en Afrique sera opérationnelle au Sénégal en 2020, à la faveur du lancement de consultations avec la société civile, les associations des femmes pour identifier les besoins en financement, a appris mercredi l’APS.

L’annonce a été faite par la directrice du département Genre, femmes et société civile, de la Banque africaine de développement (BAD), en marge de la clôture mercredi du 2ème Forum africain de l’investissement, au Sandton Convention Centre de Johannesburg.
 
‘’Le Sénégal fait partie des pays récepteurs de ce programme majeur, puisque c’est un pays ayant un énorme dynamisme entrepreneurial des femmes’’, a dit Vanessa Moungar. 
 
Le département Genre de la BAD, qui abrite le programme AFAWA (Affirmative Finance Action for Women in Africa ), va travailler de près pour ce projet ‘’avec la société civile, les associations de femmes, pour s’assurer que les besoins des femmes soient bien pris en compte.
 
‘’Il n’y a pas une solution bonne pour tout le continent puisque les besoins n’étant pas les mêmes partout surtout le continent. C’est pourquoi l’implémentation qui débutera en début 2020 passera par des consultations dans chaque pays’’, a expliqué Vanessa Moungar. 
 
Les secteurs prioritaires ciblés sont l’agriculture, le commerce, les technologies de l’information et de la communication, les industries créatives, notamment avec l’initiative ‘’Fashion lead Africa’’ dans le domaine de la mode, du stylisme, entre autres.
 
Le programme a été déjà doté d’un fonds de 251 millions de dollars octroyé par le G7 lors de son sommet à Biarritz (France), en août 2019. Il est basé sur la garantie des prêts par les banques commerciales, un accompagnement pour le renforcement de capacités des femmes afin de les aider à mieux gérer leurs projets, et sur un dialogue avec les gouvernants pouvoir réformer certaines lois et avoir un vrai impact systémique.
 
‘’D’autres partenaires de la communauté mondiale sont attendus mais également de l’Afrique pour que cet effort de mobilisation des ressources ne soit pas juste l’effort des autres pour nous mais un effort mondial pour les femmes’’, a déclaré Mme Moungar.
 
Elle souligne que ‘’c’est le plus gros effort de mobilisation de ressources de l’histoire africaine pour les femmes en matière de financement’’. Au cours des cinq prochaines années, l’implémentation du programme se fera dans plusieurs pays.
 
Le département Genre, femmes et société civile a été créée en 2017 au sein de la Banque africaine de développement pour s’assurer que tout ce qui est fait ait ‘’un réel impact sur les populations qui en ont réellement besoin’’
 
Jusqu’à maintenant, les programmes d’accès aux financements servaient aux gens qui savaient déjà comment faire des affaires et qui, la plupart du temps, avaient une formation adéquate. Avec AFAWA, il s’agit de ‘’faire descendre les financements là où les femmes en ont le plus besoin, surtout en milieu rural’’, a expliqué Vanessa Moungar. 
 
Le forum de trois jours a été mis à profit pour rencontrer des partenaires du programme et responsables de banques, afin de ‘’mettre en place des arrangements’’. En effet, toutes les garanties seront relayées par les banques pour développer des mécanismes de financements répondant aux besoins des femmes.

ADL/ASG