L’ADEPME annonce un concours de business plan pour stimuler la créativité
APS
SENEGAL-ECONOMIE-INNOVATION

L’ADEPME annonce un concours de business plan pour stimuler la créativité

Dakar, 25 juil (APS) - L’Agence de développement et d’encadrement des petites et moyennes entreprises (ADEPME) va lancer ’’d’ici à quelques mois’’ un concours de business plan pour stimuler la créativité et l’innovation chez les jeunes entrepreneurs, a annoncé son directeur général, Mabousso Thiam, lundi, à Dakar.
 
Ce concours national "sera lancé d’ici quelques mois par le chef de l’Etat qui manifeste (ainsi) son intérêt à l’ensemble des questions sur l’emploi", a-t-il annoncé lors de la signature d’une convention liant l’ADEPME à l’Agence nationale pour l’emploi des jeunes (ANPEJ).
 
Ce programme prévu pour quatre ans, est soutenu par la Banque mondiale à hauteur de 2,5 milliards de francs CFA, un financement minimal qui pourrait être renforcé suivant les résultats obtenus en 2016, a indiqué le DG de l’ADEPME. 
 
Selon lui, l’idée c’est d’avoir "un vrai concours de business plan qui permettrait aux lauréats de financer leurs projets et non pas de donner des financements à des bénéficiaires avec très peu d’impacts".
 
L’ADEPME espère réunir, à cette occasion, "l’ensemble de l’écosystème entrepreneurial pour favoriser la création d’une centaine d’entreprises", a indiqué Mabousso Thiam. 
 
La précampagne va démarrer dès la semaine prochaine et dès le mois d’août, le programme sera lancé, a-t-il annoncé, précisant que pour 2016, "150 projets seront entièrement financés ainsi que 700 entrepreneurs formés et coachés afin qu’ils concrétisent leurs idées de projets". 
 
Dans cette perspective, l’ANPEJ sera aux côtés de l’ADEPME en offrant 50 millions de financements par an, pour primer les projets des jeunes a-t-il renseigné.
 
"Des jeunes sélectionnés par l’ANPEJ vont bénéficier du package comprenant des séances créatives, de formation, de financement pour l’acquisition de technologies et la création d’entreprises", a ajouté M. Thiam. 
 
Le point de départ de cet appui, selon lui, est la visite du directeur général de l’ANPEJ au Centre de démonstration technologique, un déplacement qui visait à "stimuler la créativité" et à contribuer à la création de nouvelles cités d’entreprises. 
 
Ce centre abritait une exposition d’une vingtaine de machines pour une base de données virtuelle de 200 nouvelles technologies introduites au Sénégal, a expliqué M. Thiam. 
 
"L’idée est de mettre à disposition de nos compatriotes, des technologies qui sont simples, fiables et qui permettent de valoriser le potentiel" local, a fait valoir le DG de l’ADEPME. 
 
"Chacune de ces technologies, note-t-il, constitue en soi des opportunités en termes d’investissements’’, étant entendu que la question l’emploi "est une question sérieuse".
 
Sur cette base, de concert avec l’ADEPME, "l’ANPEJ participe au financement et à la diversification de l’offre de produits made in Sénégal, à la création de richesse et d’emplois", a souligné Mabousso Thiam, selon qui le Sénégal "ne manque pas d’opportunités". 
 
D’après lui, le second intérêt de ce partenariat tient au fait qu’il devrait contribuer à améliorer l’employabilité des jeunes grâce à une utilisation plus accrue, par les PME, de la convention Etat-employeurs-privés. 
 
"Des plans de formation et de suivi seront apportés aux jeunes dans le but de les aider à réussir leur stage ou leur insertion professionnelle dans les PME", a assuré le directeur général de l’ADEPME. 
 
Dans ce cas, a-t-il poursuivi, "les gains pour la PME sont multiples, car outre les profits, elle bénéficiera d’une subvention de l’Etat pour prendre en charge partiellement les indemnités de stage". 
 
SBS/BK