Plaidoyer pour la validation des contrats extractifs par le parlement
APS
SENEGAL-MINES-LEGISLATION

Plaidoyer pour la validation des contrats extractifs par le parlement

Mbour, 13 juil (APS) – La directrice pays de l’ONG OXFAM a plaidé mardi pour la validation des contrats extractifs et d’investissement par l’Assemblée nationale, estimant que c’est une ’’démarche symbolique et historique’’ dans la gouvernance des ressources minérales.
 
’’La validation des contrats extractifs et d’investissement par l’Assemblée nationale est une démarche à la fois symbolique et historique dans la gouvernance des ressources minérales du fait de ses enjeux multiformes’’, a notamment dit Khar Ndiaye.
 
Cette validation facilitera certainement le travail de représentants du peuple, dans la prise en compte des enjeux de développement local et national, de bonne gouvernance des ressources extractives, de transparence, de protection de l’environnement, etc, a t-elle souligné.
 
Mme Ndiaye s’exprimait dans le cadre d’un atelier de consultation avec les membres du Réseau des parlementaires pour la bonne gouvernance des ressources minérales (RGM), organisé par l’ONG 3D, en partenariat entre OXFAM international.
 
’’Cet atelier constitue pour nous le point de départ du plaidoyer pour la révision des modèles de contrats minier et pétrolier, la pertinence de la validation des contrats extractifs par le parlement comme cela se fait dans d’autres pays de la sous-région au bénéfice de la transparence et de l’inclusion, une négociation inclusive des contrats extractifs ainsi qu’une redistribution équitable de nos ressources dans les services essentiels’’, a-t-elle soutenu. 
 
Au-delà de la validation des contrats extractifs par le parlement, poursuit Khar Ndiaye, Oxfam plaide pour la mise en place d’une ’’commission nationale inclusive’’ pour la négociation des contractifs miniers et pétroliers dans laquelle vont siéger toutes les parties prenantes notamment les communautés, les collectivités territoriales et les parlementaires.
 
’’Oxfam est plus que jamais déterminé à poursuivre ses efforts de lutte contre les inégalités pour contribuer à un changement véritable et durable au Sénégal, dans la sous-région et dans le monde. Nous nous sommes fixés comme objectif stratégique de contribuer à la mise en place d’un écosystème favorable à des politiques et prises de décisions en faveur des populations vulnérables, particulièrement les jeunes et les femmes’’’, a assuré Mme Ndiaye.
 
ADE/OID