La production rizicole nationale multipliée par quatre en cinq années (ministre)
APS
SENEGAL-AGRICULTURE-PERSPECTIVES

La production rizicole nationale multipliée par quatre en cinq années (ministre)

+++De l’envoyé spécial de l’APS : Mohamed Tidiane Ndiaye+++

Paris, 22 Fév (APS) – Le Sénégal a multiplié par quatre sa production rizicole entre 2014 et 2019, a indiqué, samedi, le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural Pr Moussa Baldé qui conduit la délégation sénégalaise au Salon international de l’agriculture (SIA) de Paris.
 
’’Ces dernières années, nous avons multiplié beaucoup de nos spéculations par quatre ou cinq. C’est le cas de l’arachide ou des produits horticoles (…). Pour le riz, le Sénégal a multiplié sa production nationale par quatre entre 2014 et 2019’’, a expliqué M. Baldé après avoir fait le tour du stand du Sénégal au SIA de Paris dont le coup d’envoi a été donné ce samedi.
 
’’Le Sénégal va maintenir le cap de la marche vers l’autosuffisance en riz. Il suffit de multiplier encore les efforts. Il nous reste qu’à les multiplier encore par deux pour arriver à l’autosuffisance en riz. Nous avons les arguments et le potentiel pour y arriver’’, a assuré Moussa Baldé, agronome de formation.
 
Devant les exposants sénégalais, il a plaidé pour ‘’une agriculture qui permet d’exporter, qui porte la croissance et qui donne des emplois décents et durables’’.
 
Au cours de cette journée d’ouverture officielle du Salon international de l’agriculture de Paris, Pr Moussa Baldé a multiplié aussi les rencontres d’échanges avec quelques-uns de ses homologues africains et d’autres partenaires du secteur agricole.
 
’’J’ai notamment vu le ministre ivoirien de l’Agriculture, ainsi que d’autres partenaires. Le but est de travailler ensemble avec les pays de la sous-région pour relever les défis liés au développement du secteur agricole’’, a-t-il lancé. 
 
Outre le ministre de l’Agriculture, la délégation sénégalaise au SIA de Paris est composée du ministre de l’Environnement Abdou Karim Sall, de députés, des hauts conseillers, du président de l’Union nationale des chambres de commerce, d’industrie et d’agriculture Serigne Mboup, des directeurs généraux, des chefs de projets, ainsi que des opérateurs économiques et actrices de développement à la base.
 
Ouvert du 22 février au 1er mars 2020, le Salon international de l’agriculture de Paris est axé sur quatre thèmes majeurs que sont l’Élevage et ses Filières, les Produits des Régions de France, d’Outre-Mer et du Monde, les Cultures et Filières végétales, Jardin et Potager, les Services et Métiers de l’agriculture.
 
Le thème général du SIA est ’’L’Agriculture vous tend les bras’’.

Le salon réunit des éleveurs, producteurs, représentants d’organisations et syndicats professionnels, de ministères et organismes publics ou encore d’instituts de recherche.
 
Toutes ces composantes visent à présenter les différentes facettes du secteur agricole et agroalimentaire, leurs évolutions et de leurs perspectives. 
 
Le Sénégal a axé sa participation sur la thème : ’’Au Sénégal l’Agriculture cultive l’émergence’’. Un partenariat jugé ’’dynamique’’ entre l’UNCCIAS et le ministère de l’Agriculture a permis de booster la participation sénégalaise qui s’agrandit année après année.
 

MTN/OID