La Covid-19 a sapé les efforts dans la lutte contre le blanchiment de capitaux (DG GIABA)
APS
AFRIQUE-ECONOMIE

La Covid-19 a sapé les efforts dans la lutte contre le blanchiment de capitaux (DG GIABA)

Saly-Portudal (Mbour), 23 avr (APS) - La pandémie de Covid-19 a eu une incidence négative dans la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LBC/FT), sapant tous les efforts des Etats, a révélé vendredi, le directeur général du Groupe inter-Etats de la lutte contre le blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme en Afrique de l’Ouest, (GIABA), le juge togolais, Kimelabalou Aba.
 
’’La pandémie de Covid-19 a sapé tous les efforts qui ont été entrepris par les Etats au u niveau ouest-africain’’, a-t-il notamment soutenu à la plénière extraordinaire de la commission technique/plénière du GIABA, ouverte à Saly-Portudal (Mbour, ouest).
 
Selon Kimelabalou Aba, la CEDEAO a adopté un plan d’actions pour lutter contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, mais la Covid-19 est ’’malheureusement’’ venue annihiler tous les efforts des États. 
 
’’Cela a fait que la mobilisation des ressources qui devraient soutenir la mise en œuvre de ce plan d’actions a été retardée. Mais nous espérons qu’avec la vaccination et les efforts entrepris par les pays pour juguler la maladie, les conditions favorables seront trouvées pour mener une lutte vigoureuse contre le terrorisme’’, a soutenu le DG du GIABA, soulignant que les terroristes profitent de la ’’faiblesse’’ des Etats.
 
’’Nous comptons sur tous les acteurs impliqués dans cette lutte pour conjuguer leurs efforts pour pouvoir éradiquer le terrorisme et faciliter la mise en œuvre des programmes de développement au profit des populations ouest-africaines’’, a dit le juge togolais.
 
ADE/ASB/OID