La coopération dans le domaine des eaux transfrontalières au menu du panel de l’OMVS
APS
SENEGAL-HYDRAULIQUE-FORUM

La coopération dans le domaine des eaux transfrontalières au menu du panel de l’OMVS

Louga, 22 mars (APS) - Des aspects fondamentaux de la coopération dans le domaine des eaux transfrontalière ont été soulevés au cours du panel animé par l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) au Forum mondial sur l’eau qui se tient actuellement au Brésil, a appris l’APS.



"Les fondements juridiques et cadres institutionnels adaptés pour la gestion des eaux partagées ont été abordés au cours de panel auquel ont pris part le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement Mansour Faye et le Haut commissaire Hamed Diane Semega" lit-on dans le site de l’OMVS.

Ce cadre de réflexion a également permis de mettre l’accent sur l’importance de la création des organismes de bassin et des systèmes qui leur permettent de fonctionner, apprend t-on.
 
En seconde position, la communication introduite sur une présentation des grands projets d’infrastructures de l’OMVS, a mis en lumière les avantages de la réalisation, la gestion et l’exploitation commune d’infrastructures et la prise en compte des besoins amont et aval. 

La question cruciale de la mobilisation des financements qui freine les efforts des organismes de bassin les plus performants a été aussi au centre de ce panel qui s’est intéressé au financement des infrastructures hydrauliques et hydroélectriques.
 
Au cours de ces échanges, il a été signalé "un décalage inacceptable entre les besoins et le rythme des aménagements, du fait de la dépendance aux financements extérieurs, et parce que les bailleurs traditionnels manquent de flexibilité et n’ont pas créé des procédures permettant de traiter directement avec les organismes de bassin".

Jean Francois Donzier, président du Réseau international des organismes de bassin et Ramiro Martinez, coordinateur du Réseau méditerranéen des organismes de bassin (REMOB) ont pris part à ce panel en tant qu’invités de l’OMVS, renseigne le site.


Auparavant, Anta Seck, coordinatrice régionale du PGIRE avait présenté l’expérience de l’OMVS et ses réalisations spécifiques au Sénégal, dans une session consacrée à la gestion intégrée des ressources en eau, y apprend t-on.

 

AMD/MD/PON