La BM  va
APS
SENEGAL-MONDE-ECONOMIE

La BM va "intensifier" son appui aux pays d’Afrique subsaharienne (président)

Dakar, 20 mars (APS) – Le Groupe de la Banque mondiale va ’’intensifier" son appui aux pays d’Afrique subsaharienne "afin de les aider à réformer et diversifier leur économie pour renouer avec la croissance", assure son président.
 
’’Les dirigeants vont lancer des réformes de troisième et de quatrième génération qui conduiront à une transformation structurelle de l’Afrique. Ils sont conscients que ces réformes seront difficiles, mais qu’ils devront les mettre en œuvre sans plus attendre et en agissant parallèlement sur de nombreux fronts’’, déclare Jim Yong Kim dans une contribution intitulée ‘’Accélérer la transformation économique de l’Afrique’’.
 
’’Ce sentiment d’urgence animera l’ensemble des activités du Groupe de la Banque mondiale en Afrique au cours des trois prochaines années. Ensemble, nous pouvons aider les pays africains à accélérer leur transformation économique et à répondre aux attentes des populations au service desquelles nous travaillons’’, ajoute le président de la BM qui a pris part au dernier sommet des ministres des Finance du G20 en Allemagne.
 
Jim Yong Kim entame ce lundi une visite en Tanzanie et au Rwanda ’’afin de mieux comprendre les succès de ces deux pays et de tirer des leçons de leurs innovations’’.
 
’’J’espère que ce voyage nous donnera l’occasion de trouver des moyens de renforcer la coordination avec le secteur privé, dans le cadre des efforts que nous menons pour aider nos pays clients à améliorer le climat des affaires et à mobiliser de nouvelles ressources’’, dit-il. 
 
Selon lui, ’’les ministres des finances du G20 se sont réunis en Allemagne la semaine dernière pour trouver ensemble des solutions aux principaux défis auxquels l’économie mondiale est confrontée’’.
 
Ils ’’ont en particulier évoqué le changement climatique, les flux migratoires et les situations d’urgence humanitaire, notamment la famine qui frappe ou menace des pays d’Afrique subsaharienne et du Moyen-Orient’’.
 
Le président de la BM affirme être sorti de cette réunion ’’conforté par la volonté commune de s’attaquer à des problèmes cruciaux’’.
 
Il a indiqué ’’les efforts menés par le Groupe de la Banque mondiale pour mobiliser une enveloppe d’au moins 1,6 milliard de dollars au profit des pays touchés par la famine, avec l’objectif d’orienter les fonds vers les populations les plus vulnérables’’.

SG/ASB/OID/MKB