La BADEA engagée dans le financement de l’Agropole du Sud (Directeur général)
APS
SENEGAL-AFRIQUE-ECONOMIE

La BADEA engagée dans le financement de l’Agropole du Sud (Directeur général)

De l’Envoyée spéciale de l’APS : Adama Diouf Ly
 
Johannesburg, 13 nov (APS) - La Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA) a de ’’très bonnes prédispositions’’ pour financer l’Agropole de la Casamance, selon son Directeur général.
 
’’On a de très bonnes prédispositions pour financer cette agropole. Ce qui est sûr, c’est que nous mettrons le maximum de ce qui sera possible de mettre, puisqu’il y a plusieurs investisseurs qui se sont manifestés pour financer cet agropole’’, a confié à l’APS, Sidi Ould Tah, peu avant la clôture, ce mercredi, du Forum de l’investissement en Afrique qui se tient au Sandton Convention Center de Johannesburg.
 
Le patron de la BADEA qui n’a pas voulu avancer de chiffres a expliqué que les partenaires sont en train de finaliser les discussions sur le montage financier de ce projet de transformation des fruits de la Casamance.
 
Le Sénégal est, selon lui, ’’le premier pays’’ bénéficiaire des financements de la BADEA en termes de ressources allouées avec à peu près 70 projets opérationnels dont 16 dans le domaine de l’hydraulique et de l’assainissement, des projets dans le domaine de l’électrification rurale, des infrastructures avec le port de pêche de Dakar. 
 
La BADEA intervient dans le domaine de la Santé avec l’hôpital Dalal Jamm, dans l’éducation.
 
Des financements ont été accordés également à des banques sénégalaises pour le renforcement des capacités financières des PME et pour les échanges commerciaux entre le Sénégal et le monde arabe.
 
La Badea intervient dans 44 pays et cherche à équilibrer ses interventions dans toute la sous- région ouest africaine, qui reçoit la plus grande part des interventions avec en tête le Sénégal, le Burkina et la Côte d’Ivoire. La banque se déploie aussi en Afrique de l’Est et en Afrique centrale.


ADL/OID/ASB