La BAD appelle à une
APS
SENEGAL-ECONOMIE-INVESTISSEMENT

La BAD appelle à une "amélioration" du taux de décaissement des investissements

Dakar, 18 nov (APS) - Le représentant-résident de la Banque africaine de développement (BAD) au Sénégal, Serge Marie N’Nguessan a appelé vendredi, à l’amélioration du niveau de décaissement de 19% des investissements mis à la disposition du Sénégal par son institution.
 
"Ce qu’il faut améliorer, c’est l’efficacité de la dépense, il faut que les investissements mis à la disposition du Sénégal soient utilisés rapidement", a-t-il dit lors d’une rencontre avec la presse sénégalaise au siège de la BAD à Dakar.
 
Selon lui, "la BAD, en 2016, a décaissé 6,3 milliards de dollars et quand on regarde la part des ressources mis à la disposition du Sénégal, son taux de décaissement, bien qu’il soit à la hauteur des différents pays de la région, peut être amélioré".
 
"On aimerait que ce taux de décaissement sur les projets nationaux qui est actuellement de 19% soit plus important. Il peut être amélioré, car il y a deux mois, il était de 17%", a soutenu M. N’Nguessan.
 
Serge Marie N’Nguessan, s’est néanmoins réjoui du taux de décaissement sur les projets du secteur privé qui a atteint 97%.
 
La Banque africaine de développement (BAD) a investi depuis 1972 au Sénégal près de 1300 milliards de francs CFA à travers 101 opérations effectuées dans des secteurs à "fort impact" sur l’économie du pays.
 
Interpellé sur la dette publique du Sénégal, l’économiste rassure que le niveau d’endettement du Sénégal "est acceptable".
 
"Le débat de la dette doit être regardé dans sa globalité. S’endetter n’est pas mauvais, mais il faut l’être dans des projets structurants. Nous ne sommes pas encore inquiets du niveau d’endettement et nous allons accompagner le Sénégal dans cet endettement", a assuré le représentant-résident de la BAD au Sénégal.

SK/ASB